L'actualité des Entreprises publiques locales

Palais omnisport : Bercy se refait une beauté

Publié le 23 novembre 2011, par Patrick Cros/Naja

Reconduite pour 35 ans à la tête du Palais omnisports de Paris Bercy, la Société anonyme d’exploitation du POPB va lancer une rénovation complète de la salle la plus célèbre de France. La maîtrise d’ouvrage déléguée sera assurée par la Semaest.

Rebaptisé Bercy Arena, le Palais Omnisports de Paris-Bercy ouvrira ses portes en septembre 2015 au terme de deux ans de travaux. © DR

C'est un véritable défi que vient de relever la Sem gestionnaire du Palais omnisports de Paris Bercy. A la tête du POPB depuis 27 ans, elle vient d'être reconduite par la Ville de Paris pour 35 ans, après appel d'offres, pour un lifting complet de cette salle qui accueille artistes et sportifs de renommée mondiale. Au programme : un investissement de 110 millions d'euros, autofinancé par le POPB grâce à un emprunt sur vingt ans. Pour décrocher le marché, la Sem a fait appel au savoir-faire d'un spécialiste en rénovation urbaine, la Semaest (Société d'économie mixte d'aménagement de l'Est parisien) qui mènera les études et les travaux. « C'est un projet stimulant sur lequel nous avons travaillé pendant un an », confie Jean-Paul Albertini, directeur général de la Semaest. « D'ici à quatre ans, nous pourrons accueillir les plus grands événements nationaux et internationaux dans des conditions dignes des salles les plus modernes et prestigieuses », commente Philippe Ventadour, directeur général de la Sem d'exploitation du POPB. Une évolution jugée indispensable par les professionnels des spectacles et du sport qui estimaient les installations vieillissantes et de moins en moins adaptées aux exigences modernes.

Une salle de 21 000 places
Parmi les nouveautés prévues d'ici à 2015 : la suppression des marches pour mettre la salle au niveau de la rue, la création d'un hall de 2 500 mètres carrés comprenant des bars, des restaurants et la mise à disposition de 52 loges privatisables (au lieu de 18 actuellement). En configuration concert, la capacité maximale du Bercy Arena atteindra les 21 000 places (contre 17 000 aujourd'hui) avec une salle de 6 000 m2. « La concession sur 35 ans permet au POPB d'assurer le financement des travaux qui seront payés par les recettes, explique Philippe Ventadour. Notre objectif est de faire passer le chiffre d'affaires annuel de 20 à 35 millions d'euros ». Durant la saison 2010-2011, la salle de spectacle a accueilli 1,3 million de spectateurs pour 133 manifestations, la plaçant déjà parmi les cinq les plus populaires de la planète.

Avec le POPB, la Semaest revient sur une zone qu'elle connaît parfaitement pour avoir piloté la réalisation de la Zac Bercy de 1988 à 2006, site de 51 hectares qui comprend le Parc de Bercy et Bercy Village, avec ses 1 500 logements, ses 130 000 m2 de bureaux et son multiplexe. « Le POPB sera l'un de nos plus gros chantiers, explique Jean-Paul Albertini. Il sera aux normes HQE, dans le cadre du Plan climat de la Ville de Paris, qui permettront de réduire de trois-quarts la consommation énergétique ». Une performance rendue possible par une isolation renforcée, l'utilisation d'énergies géothermique et photovoltaïque et d'une gestion optimisée de l'électricité comme de l'eau. Pour permettre les travaux, deux périodes de fermeture sont prévues, de février à septembre 2014 et de décembre 2014 à septembre 2015.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK