L'actualité des Entreprises publiques locales

Les parcs relais montent en puissance à Nantes

Publié le 15 novembre 2011, par Patrick Cros/Naja

Devant le succès de ses parcs relais, et dans la perspective du prolongement vers Ranzay du tramway et de l’arrivée du tram-train en 2012, l’agglomération nantaise prépare l’ouverture de nouveaux parkings qui compléteront une infrastructure bien rodée.

18 parkings relais gratuits sur présentation d'un titre de transport sont répartis dans l'agglomération nantaise à proximité du périphérique ou des stations de tramway et busway © Semitan

« Aujourd'hui, plus personne ne conçoit une ligne de transport en commun en site propre sans y intégrer des parcs relais », explique Alain Boeswillwald, directeur général de la Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise (Semitan). L'agglo, en pointe dans l'hexagone en matière de mobilité urbaine, a ainsi créé 38 parcs relais, dont 13 à accès limité, gérés par la Semitan. Dans une cité où les ponts d'accès sont vite saturés en heure de pointe, les parkings et les transports en commun sont devenus très populaires. « Le taux d'occupation des parcs va de 90 % à 100 % », confirme Alain Boeswillwald. Les 1 250 places, par exemple, des quatre parcs relais le long des 7 kilomètres de la busway, ligne de bus à haut niveau de service, sont pris d'assaut par les automobilistes dès 8 h 30. Du coup, l'agglomération envisage dans son nouveau plan de déplacement urbain de développer 2 000 à 3 000 places supplémentaires.

Le tram-train en synergie
Dans une agglomération qui a créé son premier parc relais il y a 15 ans, ce type d'aménagement « fait aujourd'hui partie intégrante de la prestation de transport public », explique le directeur de la Semitan, Sem qui exploite le réseau de transport en commun de l'agglomération nantaise sous le nom commercial « Tan », soit l'intégralité des lignes de tramway, la ligne de bus à haut niveau de service, une cinquantaine de lignes de bus, ainsi que les liaisons maritime et fluviale.

De nouveaux parcs relais doivent voir le jour avec le développement du tram-train, constitué de deux lignes partant de la gare de Nantes et desservant Clisson depuis le 15 juin 2011 et Châteaubriant fin 2012/début 2013. « A l'Est de l'agglomération, la station Haluchère se prépare à devenir un important pôle d'échange multimodal avec le tramway, le tram-train, les bus du département et du réseau urbain, ou encore un parc à vélo », commente Alain Boeswillwald. Le parking de la station, qui a fermé temporairement pendant les travaux, proposera près de 200 places et « des parcs relais sont prévus dans chacune des gares desservies par le tram-train jusqu'à Châteaubriant ». Une nouvelle synergie va ainsi se mettre en place avec le réseau de transports en commun de l'agglomération nantaise, considéré comme l'un des plus fréquentés de France avec, en moyenne, plus de 450 000 voyageurs par jour.

Top

Rechercher