L'actualité des Entreprises publiques locales

Auvergne : Vulcania dynamise l’économie locale

Un article du dossier Des Trophées pour les Epl
Publié le 1 septembre 2011, par Patrick Cros/Naja

Considéré comme l’une des locomotives touristiques d’Auvergne, Vulcania a su monter en puissance au cours des quatre dernières années. Les retombées économiques pour la région sont aujourd’hui estimées entre 32 et 48 millions d’euros par an.

Vulcania a accueilli 340 000 visiteurs en 2010 © J. Chabanne/Vulcania

Lancé en 2007, le « nouveau Vulcania » semble tenir toutes ses promesses. De 220 000 en 2006, le nombre de visiteurs est passé à 340 000 en 2010, soit une progression de 50 % en quatre ans. « La nouvelle stratégie de développement s'appuie sur le concept d'apprendre en s'amusant, confie Catherine Damesin, directrice de la Sem Volcans, gestionnaire du site. La scénographie doit être attractive et se renouveler avec au moins une à deux nouveautés par an ». Mission Toba est ainsi le tout dernier spectacle proposé par le parc d'activité. Assis confortablement dans un simulateur, face à un immense écran à 180° et au-dessus d'une projection au sol, les visiteurs peuvent revivre la spectaculaire éruption du super volcan Mont Toba, en Indonésie, il y a près de 74 000 ans. Autre création 2011 : l'exposition « Les diables des volcans », consacrée au plus célèbre couple de volcanologues, Maurice et Katia Kraft, disparu il y a vingt ans lors de l'éruption du Mont Unzen au Japon. « L'engagement et la passion de ces deux scientifiques, dont le travail a permis de sauver des dizaines de milliers de personnes, est mis en valeur, entre autres, par de nombreux objets personnels prêtés par la famille », explique Catherine Damesin.

Des partenariats qui se renforcent
C'est toute l'économie locale qui bénéficie de la dynamique insufflée par Vulcania. Il y a quatre ans, un cabinet d'études estimait déjà entre 32 et 48 millions d'euros les retombées financières sur la région. Cet été, plus de 80 % de la fréquentation du parc est venue de l'extérieur de l'Auvergne, profitant des offres de séjours « entrée + hôtel » proposées en ligne sur le site Internet du parc d'activités. « La collaboration avec l'ensemble des acteurs touristiques locaux s'est renforcée au cours des quatre dernières années, explique Catherine Damesin. Les visiteurs profitent de Vulcania pour découvrir l'Auvergne. Il est l'élément déclencheur d'un séjour dans la région pour plus de la moitié des visiteurs, contre 40 % en 2007 ». Le parc va profiter de cette popularité pour soutenir le projet d'inscription de la chaîne des Puys au Patrimoine de l'Unesco. Un partenariat a été signé le 22 juillet 2011 entre le président du Conseil général du Puy-de-Dôme et le président de la Sem Volcans.

L'expérience, le savoir-faire, la popularité et les retombées économiques de Vulcania ont également séduit le gouvernement indonésien. Un parc similaire pourrait ouvrir ses portes à Java Est fin 2013. Le dossier avance. Le projet vient d'être inscrit au niveau national dans le plan de développement à moyen terme de la province indonésienne. Avec un budget estimé à 20 millions d'euros, le futur parc pourrait bien, là encore, doper l'économie locale.

Un article du dossier Des Trophées pour les Epl
Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK