L'actualité des Entreprises publiques locales
Publié le 30 août 2011, par Patrick Cros/Naja

En mariant esthétique, fonctionnalité et développement durable, l’école internationale de Provence Alpes Côte d’Azur installée à Manosque, près de Cadarache, se veut l’une des nouvelles ambassades de la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Coût global de l’opération : 55 M€ (dont 48 M€ pour la construction).

La maternelle et l'école primaire de l'école internationale ont ouvert leurs portes à Manosque en septembre 2009, suivies du collège et du lycée en 2010 © Area Paca

L'ambition était de taille : réaliser un établissement scolaire exceptionnel, adapté à près de 1 000 élèves de 3 à 18 ans, de la maternelle à la terminale, de plus de 30 nationalités. « La Région, qui avait obtenu d'accueillir le projet Iter à Cadarache, s'était engagée à créer cette structure pour accompagner le développement du centre de recherche sur la fusion magnétique, explique Louis Pesenti, directeur général de la Spl Area Paca, maître d'ouvrage délégué du projet. L'objectif est alors de réaliser une véritable ambassade de Provence Alpes Côte d'Azur, dédiée à l'éducation des enfants d'ingénieurs venus des quatre coins du monde, comme à celle des enfants de Manosque et de ses environs ».

En s'installant à Manosque, à une dizaine de minutes de voiture de Cadarache, et non pas dans l'une des capitales économiques régionales comme Marseille et Aix-en-Provence, autres villes candidates, « ce nouvel équipement structurant s'inscrit dans la politique d'aménagement du territoire », ajoute Louis Pesenti. Après un premier concours international déclaré infructueux faute de projet illustrant l'ambition et les attentes de la Région, un deuxième concours a dû être lancé. « L'entreprise Léon Grosse avec les architectes Rudy Riccioti et Jean-Michel Battesti, a alors été retenue parmi cinq équipes prestigieuses ».

Un toit végétalisé
Malgré la taille et la complexité du projet, l'établissement de 18 000 m2 (sur un terrain de 30 000 m2 en périphérie de Manosque), a été construit en seulement 15 mois sous la houlette d'Area Paca. Ouverte en partie en septembre 2009, puis en totalité à la rentrée 2010, la structure est aujourd'hui à la hauteur des ambitions de la Région « avec un ensemble performant, à la fois esthétique et fonctionnel ». La dimension écologique du bâtiment est importante. « Avec une production d'eau chaude solaire et d'électricité photovoltaïque, par exemple, mais aussi avec une toiture végétalisée innovante couverte de 50 cm de terre, une forte inertie thermique et un réseau de chauffage urbain à bois, mutualisé avec l'hôpital tout proche », précise Louis Pesenti. Area Paca s'est s'appuyée sur un savoir-faire développé dans des projets comme le lycée Henri Matisse de Vence en 1988, alors l'un des premiers lycées HQE de France, ainsi que dans d'autres constructions intégrant toutes les composantes du développement durable…

La présence permanente du directeur de l'école, a aidé à réaliser une structure en adéquation avec les besoins spécifiques des élèves d'âges très différents et des professeurs dont l'enseignement est multilingue (en français et dans six autres langues). « Le tour de force du projet est de faire coexister harmonieusement toute cette diversité à travers six espaces de plain-pied, à la fois différenciés et homogènes, à la circulation fluide », commente Louis Pesenti.

Top

Rechercher