L'actualité des Entreprises publiques locales

Lisle-sur-Tarn : Un deuxième collège HQE pour la Sem 81

Publié le 30 août 2011, par Patrick Cros/Naja

La Société d’économie mixte du Tarn conforte son savoir-faire avec la réalisation d’un deuxième collège HQE (Haute Qualité Environnementale). Les premiers coups de pioche ont été donnés en avril pour cet établissement qui accueillera 400 élèves en septembre 2012. Budget prévisionnel : 11,8 millions d’euros.

L'établissement HQE de 5 000 m2 sera installé sur un terrain de 14 600 m2, au coeur de la Zac du Rivalou © Sem 81

Après Gaillac en 2010, c'est un nouveau collège innovant qui se prépare à voir le jour dans le Tarn, à Lisle-sur-Tarn, entre Toulouse et Albi. « Trois cibles sur 14 ont été privilégiés à un niveau très performant par le Conseil général, maître d'ouvrage du projet, pour cet établissement HQE : la gestion de l'énergie, la maintenance et la pérennité des performances environnementales, et le confort hygrothermique », explique Frédéric Bonnet, chargé des opérations de la Sem 81, maître d'ouvrage délégué du projet. Tout a été réfléchi pour réduire au maximum la consommation d'énergie et créer un lieu convivial, propice à l'enseignement.

Parmi les originalités prévues pour ce bâtiment de 5 000 m2, au coeur de la Zac du Rivalou, dont les travaux ont commencé en avril 2011 : l'optimisation de l'orientation des espaces de travail. « L'axe Nord-Sud a été privilégié pour garantir un maximum d'apport solaire en hiver », commente Frédéric Bonnet. Si des protections stopperont les rayons du soleil en été, ceux-ci pourront entrer généreusement dans les salles pendant les mois les plus froids de l'année, assurant un chauffage naturel et économique. « Les surfaces chauffées ont également été réduites au minimum, les couloirs devenant de véritables rues intérieures, ouvertes à leurs extrémités, avec un accès aux salles par des sas », ajoute Frédéric Bonnet.

Un chantier vert
Autre innovation : la gradation de l'éclairage. Les zones les plus sombres des salles, proches des murs du couloir, bénéficieront d'une intensité lumineuse plus importante que celles situées du côté des fenêtres. Une isolation originale par l'extérieur a également été retenue, « avec, entre autres, une menuiserie aluminium de haute capacité et un double vitrage émissif ». Les performances de l'ensemble seront contrôlées pendant trois ans. Environ 160 m2 de panneaux photovoltaïques seront également installés sur la toiture terrasse du bâtiment. Ils seront reliés à des compteurs placés dans le hall du collège afin que les élèves puissent suivre la production quotidienne de ce type d'énergie durable.

« La démarche HQE se retrouve non seulement dans la conception, mais aussi dans la réalisation du projet, poursuit Frédéric Bonnet. La gestion du chantier est un autre point important ». Au programme : un cahier des charges précis, signé par les différents intervenants et contrôlé par un « Monsieur vert », qui prévoit, entre autres, le tri sélectif des déchets ou encore l'utilisation d'huile végétale pour les coffrages.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK