L'actualité des Entreprises publiques locales

Hérault : Construction de collèges, une affaire de spécialistes

Publié le 30 août 2011, par Patrick Cros/Naja

Impliquée depuis plus de 20 ans dans la rénovation et la construction de collèges, Hérault Aménagement a développé un important savoir-faire. La Sem départementale a poursuivi une amélioration continue de ses pratiques pour intégrer dans ses projets des paramètres innovants de développement durable.

Au collège de Loupian, plus de 1 000 m² de panneaux photovoltaïques ont été installés sur la toiture du préau et des circulations extérieures. © DR

Que de chemin parcouru depuis la construction du premier collège à la fin des années 1990. En 1998, le Conseil général de l'Hérault se lance dans un important programme d'investissement sur les collèges. La mission est principalement confiée à Hérault Aménagement, Sem reconnue pour le travail réalisé dans le département depuis sa création en 1964. En plus de dix ans, l'entreprise publique se voit confier, en tant que maître d'ouvrage délégué, les trois-quarts des 70 collèges qui sont construits ou qui font l'objet d'une restructuration importante dans le département, développant un savoir-faire de haut niveau. Depuis trois ans, le flambeau a été passé à la Spla Territoire 34 qui bénéficie de l'expérience, des locaux, des moyens logistiques, de la direction et de l'équipe opérationnelle de la Sem. « L'année 2001 a été une étape importante dans le développement des collèges, explique Jean-Claude Deperrois, directeur général délégué de Territoire 34 et Hérault Aménagement. Le Département s'est alors engagé dans une démarche de Haute Qualité Environnementale, qui a débuté sur le collège de Villeneuve les Maguelonne ». Au fil des ans, cette démarche « s'est enrichie d'un programme de référence de plus en plus précis et d'objectifs de plus en plus ambitieux ».

Des objectifs ambitieux
Le collège d'Alco, livré en 2005 à Montpellier, illustre bien la montée en puissance d'une stratégie de développement durable qui se retrouve dans la conception de tous les nouveaux collèges héraultais. Au programme : le respect de critères tels qu'accessibilité aux handicapés, insertion dans l'environnement, pérennité de l'ouvrage, économies d'énergie, meilleure gestion des déchets et réduction des nuisances de chantier. Des experts dans les domaines énergétiques et environnementaux sont désormais intégrés dans tous les projets, aux côtés de la maitrise d'œuvre traditionnelle. « Les problématiques de confort et la qualité des ambiances sont également devenus des paramètres clés », ajoute Jean-Claude Deperrois. Le dernier collège neuf, livré en 2009 à Loupian, comprend même de nouvelles innovations, comme ces 1 140 m² de panneaux photovoltaïques. Installés sur la toiture du préau et des circulations extérieures, ils assurent une production d'électricité équivalente à 90 % de la consommation estimée du collège. « En février 2011, une circulaire ministérielle a enfin autorisé le Département à revendre l'électricité à EDF », précise Jean-Claude Deperrois.

Cette démarche de développement durable a également été mise en œuvre par la Sem et la Spla sur d'autres bâtiments de l'Hérault. C'est ainsi que la Maison départementale des sports (5 600 m² de SHON), dont les travaux sont engagés, deviendra le premier bâtiment à énergie positive du département.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK