L'actualité des Entreprises publiques locales

Grand Toulouse : L’écoquartier Vidailhan se chauffe aux énergies renouvelables

Publié le 19 avril 2011, par Elsa Bellanger/Naja

L’écoquartier Vidailhan de la Zac de Balma-Gramont (Grand Toulouse), va accueillir le premier réseau français de chaleur alimenté à 80 % par des énergies renouvelables (solaire et biomasse). Mené par la Sem Oppidea, ce projet ambitieux aboutira dès l’été 2012 avec la livraison des premiers logements.

Perspective l'éco-quartier Vidailhan. © DR

« C'est une première en France » se félicite Céline Gislard, responsable d'opération de la Sem Oppidea, en décrivant le réseau de chaleur alimenté à 80 % par des énergies renouvelables (panneaux solaires haute température et chaufferie biomasse) qui va voir le jour sur l'écoquartier Vidailhan de la ZAC de Balma-Gramont.

Fruit de la fusion de trois Sem (Constellation, Setomip et Colomiers), Oppidea s'est engagée, dès 2008, dans une logique de développement durable pour la conception du quartier Vidailhan. « L'ambition de départ portait sur différents enjeux comme la diversification des ressources ou le recours aux énergies renouvelables » précise Céline Gislard. La Sem a opté pour une solution conçue par la société Cofely, filiale de GDF Suez, avec le bureau d'études Holisud. En combinant une chaudière bois et une nouvelle génération de capteurs solaires, développés par la société SAED, qui amplifient le rayonnement solaire, le réseau de chaleur permettra d'assurer la couverture de plus de 80 % des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire de l'écoquartier, mais aussi d'éviter l'émission de 1 000 tonnes de CO2 par an.

L'exploitant de ce réseau, Cofely, qui investira 3,7 millions d'euros, en partie subventionnés par l'Ademe, pour réaliser l'ensemble des équipements, s'est par ailleurs engagé à acquérir les 1 700 tonnes de bois-énergie nécessaires au fonctionnement de la chaufferie, dans un rayon de 40 km auprès de gestionnaires de forêts durables. « À côté de l'essor de la filière bois en Midi-Pyrénées, cet engagement à long terme (30 ans) de Cofely va permettre de garantir des tarifs stables dans la durée aux futurs occupants » ajoute Céline Gislard. L'écoquartier, qui héberge des bureaux depuis le mois de février dernier, accueillera 550 logements dans un premier temps. À partir de mai 2011, 12 chantiers de logements BBC (Bâtiment Basse Consommation) et les travaux du réseau de chaleur seront lancés. Les différents ouvrages seront livrés d'ici l'été 2012.

Une deuxième phase, Vidailhan 2, sera lancée en juin prochain avec la volonté d'aller plus loin dans la logique de développement durable. « En concertation avec les élus, les différents services, les associations et les riverains, via des ateliers réguliers de co-production, nous élaborons un volet axé sur la mobilité pour favoriser les modes de transports dits doux. Une réflexion sur la question de la gestion de l'eau est également en cours » poursuit Céline Gislard. Vidailhan est candidat à l'appel à projets EcoQuartier lancé par le ministère du Développement durable.

Top

Rechercher