L'actualité des Entreprises publiques locales

Internet : e-téra, une Sem à très haut débit

Publié le 22 février 2011, par Johannes Braun/Naja

Opérateur d’Internet très haut débit, la Société d’économie mixte e-téra se lance à la conquête de l’agglomération de Pau. Son atout : une offre multiple play qui s’appuie sur un réseau national de fibre optique en développement depuis 2000.

L'offre multiple play proposée par e-téra associe Internet, téléphonie, télévision HD à des services multimédia innovants. © e-téra

Créée en mai 2000 à l’initiative du Conseil général du Tarn, associé à d’autres partenaires publics et privés*, la Société d’économie mixte e-téra s’impose comme un acteur montant de l’Internet très haut débit en France. Après avoir déployé une offre FTTH (fibre optique chez l’abonné) baptisée Kiwi-fibre sur le Tarn, le Pays chartrain, le Tarn-et-Garonne, l’Ain et tout récemment les Yvelines sur l’agglomération de St-Quentin en Yvelines cette dernière s’attaque à la fin février aux 14 communes de l’agglomération de Pau, actuellement monopolisées par SFR.

Grâce à un abonnement multi play associant Internet, téléphonie, télévision HD, Media Center intégré et services multimédia ouverts aux réseaux sociaux, elle entend faire grimper le nombre d’abonnés palois à la fibre, qui stagne actuellement à 9 000 malgré les 55 000 prises disponibles. Sa force : une implantation régionale, qui lui permet d’assurer un service clients des plus performants. Car avant d’être un opérateur, e-téra est d’abord un acteur du déploiement des réseaux très haut débit au service des territoires.

Ses premiers kilomètres de fibre optique, elle les a installés pour le compte du département du Tarn, qui souhaitait faire du haut débit un levier de développement économique tout en maintenant une maîtrise publique des télécoms. Onze ans plus tard, elle est à la tête d’un réseau national de plus de 5 000 km avec plus de 40 points de présence, interconnectant de nombreux Réseaux d’initiative publique. Elle reste à ce titre le partenaire majeur de son département d’origine dans la mise en œuvre du schéma départemental d’aménagement numérique. C’est dans ce cadre qu’en 2004, face à l’absence d’offre haut débit attractive pour le tissu économique du territoire, elle se lance comme opérateur de services auprès des entreprises. Les grands opérateurs présents sur son infrastructure n’ayant d’yeux que pour les grands comptes, l’alternative proposée par la Sem trouve rapidement preneur.

Confortée par ce succès, e-téra décide deux ans plus tard, en 2006, de faire son entrée sur le marché des particuliers. Là encore, la clientèle est au rendez-vous. Résultat : l’entreprise intervient aujourd’hui sur 7 départements** avec l’offre kiwi-fibre. De quoi mettre un peu d’éthique publique dans un marché monopolisé par quelques opérateurs privés.


* Conseil général du Gers, de Tarn-et-Garonne, du Lot, Caisse des Dépôts, Banque Populaire, Sorepar et Dexia
** Tarn, Tarn-et-Garonne, Eure-et-Loir, Ain, Landes, Yvelines, Pyrénées-Atlantiques

Top

Rechercher