L'actualité des Entreprises publiques locales

Un tram-train pour Mulhouse

Publié le 9 décembre 2010, par Patrick Cros/Naja

C’est une première en France. Un tram-train reliera dès le 12 décembre le centre de Mulhouse à la commune de Thann, à 22 kilomètres à l’Ouest. La Saem Soléa, qui exploite les transports en commun de la capitale du Haut-Rhin, a su surmonter tous les problèmes techniques pour permettre aux tram-trains d’emprunter le réseau ferroviaire sans rupture de charge jusqu’à la gare. Investissement global : 150 millions d’euros.

Baptisé Advanto, le tram-train et ses douze rames, fabriquées par Siemens, relient le centre de Mulhouse à celui de Thann depuis le 12 décembre. © Solea

L'inauguration officielle des 21 kilomètres de voies et de rails, du centre de Mulhouse à celui de Thann, aura lieu le 11 décembre. L'aboutissement d'une idée avant-gardiste, imaginée en 1995 par Jean-Marie Bockel, alors maire de Mulhouse, et Adrien Zeller, alors président du Conseil régional d'Alsace : relier des centres villes en direct par un tram-train et s'affranchir des habituels ruptures de charge. Ce projet novateur devient aujourd'hui réalité sous l'impulsion de la Saem Soléa et de la SNCF co-exploitant de ce nouveau mode de transport.

De nombreux obstacles ont été surmontés pour harmoniser signalisation, puissance, résistance, hauteur ou encore distance aux quais. « Une quinzaine de chauffeurs de la Soléa ont été, par exemple, formés pendant quatre mois aux spécificités ferroviaires », explique Philippe Chervy, directeur général de Soléa. La conduite sur rail se fait en effet sur signaux, par opposition à la conduite urbaine qui se fait à vue. Une vingtaine de cheminots de la SNCF ont également été formés à la circulation en ville.

Le tour de force est aussi d'avoir réussi à faire circuler le tram-train sur plusieurs types de voies. « Il emprunte d'abord la ligne 1 du tramway, puis la ligne 2, avant de prendre une voie ferroviaire dédiée de 4 kilomètres, où trois stations ont été spécialement créées, jusqu'à Lutterbach, à la périphérie de l'agglomération de Mulhouse, et enfin la voie ferrée nationale jusqu'à Thann », précise Philippe Chervy. Un nouveau matériel compatible aux deux types de réseau a été développé pour s'adapter aux différents paramètres : la tension électrique qui est de 750 volts en réseau urbain est de… 25 000 volts sur le réseau ferroviaire !

La fréquence du tram-train est de 15 minutes entre Gare et Lutterbach et de 30 minutes de Lutterbach à Thann. Le réseau de l'agglomération de Mulhouse est ainsi étoffé tandis que des zones en périphérie sont désenclavées. « De nouveaux quartiers mulhousiens, la Cité du train, ou encore le musée EDF-Electropolis sont désormais accessibles plus rapidement », ajoute Philippe Chervy. Objectif : 16 000 à 18 000 voyageurs par jour à terme.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK