L'actualité des Entreprises publiques locales

Eveer’Hy’Pôle : Une plateforme d’innovation et de recherche sur l’hydrogène

Publié le 30 septembre 2010, par Elsa Bellanger/Naja

Créée en novembre 2009, la Sem Eveer’Hy’Pôle (Pôle d’essais de véhicules électriques et à énergie renouvelable à l’hydrogène) vise le développement autour du circuit d’Albi d’une plateforme automobile autour de l’hydrogène. Elle vient de se porter candidate à l’appel à projets de la Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services (DGCIS) pour des plateformes d’innovation.

« Le circuit d'Albi est une passion locale qui attire 400 bénévoles » raconte Jean-Michel Bouat, président de la Sem Eveer'Hy'Pôle et vice-président de la communauté albigeoise en charge de la mobilité. © Eveer'Hy'Pôle

« Alors que les collectivités locales impliquées* ont toujours apporté leur soutien financier pour le maintien aux normes du circuit d'Albi et de l'aérodrome d'Albi-Le Séquestre, elles ont aujourd'hui l'ambition de créer, à partir de ces outils, une plateforme d'innovation dédiée à la recherche sur les solutions énergétiques de rupture pour le transport. Ce projet comprend un volet environnemental mais également un volet social puisqu'il apporte une continuité dans les investissements menés » explique Jean-Michel Bouat, président de la Sem Eveer'Hy'Pôle et vice-président de la communauté albigeoise en charge de la mobilité. La Société d'économie mixte vient de se porter candidate à l'appel à projets de la Direction générale de la compétitivité de l'industrie et des services (DGCIS) pour des plateformes d'innovation.

Créée en novembre 2009, Eveer'Hy'Pôle (Pôle d'essais de véhicules électriques et à énergie Rrenouvelable à l'hydrogène) vise à développer autour du circuit d'Albi un pôle industriel automobile autour de l'hydrogène. « L'objectif est de lever les verrous sociétaux à l'acceptation des solutions énergétiques de rupture en proposant, d'ici trois ans, une offre complète jusqu'à l'utilisation effective et la formation » explique Jean-Michel Bouat. « La plateforme a vocation à devenir une vitrine des solutions existantes et des savoir-faire locaux avec une station service hydrogène et une flotte captive pour réalisation des démonstrations ».

Le projet implique la ville d'Albi (actionnaire principal), la commune de Séquestre, la Communauté d'agglomération de l'Albigeois, et la Chambre de commerce et d'industrie, mais aussi des partenaires privés comme les industriels Michelin et Air Liquide ou la start-up N'Ghy, leader dans les solutions de reformage de l'hydrogène, créée par un professeur de l'Ecole des Mines. Le projet, labellisé par le pôle de compétitivité Derbi (Développement des énergies renouvelables dans le bâtiment et l'industrie), associe également les laboratoires de l'Ecole des Mines d'Albi et de l'Université Champollion. « L'offre que nous mettons en place a été repérée par l'Idac (laboratoire accrédité d'analyse dans le domaine de l'environnement) pour devenir un site d'homologation » conclut Jean-Michel Bouat.


* La ville d'Albi, la commune de Séquestre et la Communauté d'agglomération de l'Albigeois.

Top

Rechercher