L'actualité des Entreprises publiques locales

Montagne en été : Tignes joue la séduction

Publié le 18 mai 2010, par Patrick Cros/Naja

La célèbre station savoyarde met en avant ses atouts pour séduire en été. Après avoir lancé en 2009 une carte qui donne des accès gratuits à une vingtaine d’activités de haut niveau, elle offre cette année aux amateurs de VTT, sous l’impulsion de Tignes Développement, l’accès à deux remontées mécaniques et aux 100 kilomètres de descente de son bike park, du 27 juin au 29 août.

Tignes Développement met en valeur toute une palette d'activités pour attirer les visiteurs en été. © Tristan Shu-Tignes Développement

C'est une nouvelle offensive de séduction que lance la station de Tignes. Objectif : poursuivre la croissance de la saison d'été qui n'a plus le succès d'antan auprès des touristes sur l'ensemble de l'arc alpin. « Globalement la chute a été de 20 % dans les stations de montagne au cours des dix dernières années, en faveur du littoral mais aussi du tourisme urbain et rural », commente Sébastien Mérignargues, directeur de la station et de Tignes Développement. La dynamique créée par la Sem, épaulée par l'ensemble des acteurs de la commune, a réussi à contrer le phénomène au cours des dernières années, stabilisant le taux d'occupation en mettant en valeur les atouts de la station auprès des touristes : une infrastructure de qualité, l'un des derniers glaciers d'Europe, un paysage exceptionnel et une palette d'activités sportives.

Une lancée que la station compte bien dynamiser à nouveau cette année. « La solution est de continuer à améliorer l'expérience vécue de nos visiteurs, sans augmenter les prix, explique Sébastien Mérignargues. Le rêve que suscite la montagne doit rester accessible ! ». Les amateurs de VTT, de plus en plus nombreux dans l'hexagone, seront cet été les grands bénéficiaires de cette stratégie. Tignes leur propose un accès gratuit aux 100 kilomètres de pistes de son bike park en leur permettant de profiter des deux remontées mécaniques qui relient le sommet des deux versants de la station. Une offre que devraient apprécier débutants comme experts de vélo tout terrain qui dévaleront des pentes considérées parmi les meilleures de France.

Réalisé en 2005, le bike park s'est étoffé chaque année de pistes vertes, bleues, rouges et noires, pour tous les goûts et niveaux. Résultat : une fréquentation en hausse moyenne de 30 % par an, qui devrait encore s'accélérer cette année. D'autant que l'opération lancée par la Sem se fait en partenariat avec Canyon, un fabricant et distributeur de VTT célèbre, qui va apporter sa réputation, son expérience marketing et un carnet d'adresse conséquent. Coût global du projet, correspondant au fonctionnement global du bike park et des deux remontées mécaniques (accueil, entretien, travaux de préparation des pistes, personnel, etc.) : environ 250 000 euros. Le prix à payer pour s'offrir une vitrine efficace, capable de participer à la montée en puissance du nombre de séjours dans la station.

Cette nouvelle offre s'ajoute à une carte d'une valeur de 160 euros offerte depuis 2009 à toute personne qui réserve un séjour d'au moins une nuit à Tignes. Ce sésame donne accès à une vingtaine d'activités sportives telles que base nautique (pédal'eau, kayak, canoë, catamaran ou dériveur), acroland (water-jump ou toboggan), trampolines, piscine, tir à l'arc, mini-golf et squash. Du coup la fréquentation de ces sites a été multipliée par cinq l'été dernier. « Avec un taux de satisfaction de 98 % », précise le directeur de la station. C'est sans doute pourquoi les Bleus ont choisi Tignes, du 18 au 25 mai, pour leur traditionnel stage en altitude avant la Coupe du monde.

Top

Rechercher