L'actualité des Entreprises publiques locales

Voile : une nouvelle course pour la Vendée

Publié le 27 avril 2010, par Patrick Cros/Naja

C’est un nouvel événement sportif qui se prépare. Après le célèbre Vendée Globe, organisé par la Saem Vendée, une nouvelle course à la voile, baptisée Vendée Saint-Pétersbourg, sera lancée le 16 mai prochain. La Sem Vendée Océan, spécialement créée pour l’occasion, prend la direction de cette épreuve qui pourrait devenir à terme l’un des nouveaux évènements phare des passionnés de la mer.

La Vendée innove en proposant un tracé inédit aux multicoques de 50 pieds, à travers l'Atlantique, la Manche, la Mer du Nord et la Mer Baltique. © DR

Organisatrice du Vendée Globe, fameuse course à la voile en solitaire autour du monde sans escale, la Saem Vendée fait des émules. Sous l'impulsion du Département, c'est la toute nouvelle Sem Vendée Océan qui prépare le lancement d'un nouvel événement prometteur : le Vendée Saint-Pétersbourg. Une quinzaine de sociétés vendéennes ont décidé d'accompagner le Conseil général de la Vendée dans le projet et ont investi dans la Sem à hauteur de 17 % du capital. Objectif : « créer l'événement sur le plan sportif, élargir le rayonnement touristique de la Vendée et favoriser le développement économique ». Une quarantaine de chefs d'entreprises vendéens participeront parallèlement à une opération de prospection économique en Russie.

Dimanche 16 mai 2010 à midi, huit équipages s'élanceront de Saint-Gilles Croix de Vie à destination de la Russie, pour cette nouvelle aventure à la voile. Prévue pour se dérouler tous les quatre ans, en alternance avec le Vendée Globe, l'épreuve leur offrira un itinéraire inédit et exigeant. Destinée aux multicoques « 50 pieds », son originalité réside dans son parcours : la route du Nord, chemin inverse des courses traditionnelles. Huit équipages devront parcourir un aller-retour de 3 791 milles nautiques, soit plus de 7 000 kilomètres. Les skippers traverseront les eaux de 14 pays, naviguant sur un océan et trois mers, pour une arrivée à Saint-Pétersbourg aux alentours du 20 mai. Ils repartiront lundi 31 mai pour la Vendée où ils devraient arriver à partir du 4 juin. « C'est une course tactique et technique », explique Franck-Yves Escoffier, navigateur français et président de la Classe Multi50. « Il faudra au skipper et à ses deux coéquipiers une vraie vigilance dans ces eaux où le courant, les bateaux de pêcheurs et les cargos sont nombreux… Mais cela promet de grands moments ! ».

La direction de la course a été confiée à Mathias Lallemand, directeur de course adjoint des deux derniers Vendée Globe et de la Solitaire du Figaro. Il pourra compter sur l'expertise d'Alain Gautier, consultant sécurité de l'épreuve. « A l'image du Vendée Globe, cette nouvelle course est un bien public. Elle est tournée vers le public, vers les marins et leurs équipes, vers tous les passionnés des océans. Je suis de plus en plus convaincu que c'est le début d'une aventure. S'il est vrai que les multi 50 pieds ont de l'avenir, alors cette course a un très grand avenir », commente Philippe de Villiers, président du Conseil général de la Vendée à l'initiative de la course.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK