L'actualité des Entreprises publiques locales

Télévision numérique : Colmar ouvre le bal de la TNT

Publié le 2 février 2010, par Patrick Cros/Naja

C’est Colmar qui se lancera la première dans l’aventure du tout numérique. Oublié l’analogique qui a bercé des décennies de téléspectateurs. L’heure est à la TNT qui s’imposera dans un premier temps dans 30 000 foyers de la ville alsacienne dès le 2 février avant de se généraliser à l’ensemble de l’agglomération puis de la région. Un révolution que le savoir-faire de la Sem Vialis permet d’assurer en douceur dans la capitale du Haut-Rhin.

Colmar est devenue le 2 février 2010 la première ville de l'hexagone à basculer totalement dans le tout numérique © DR

Testée en France dans quelques villes en 2005, après avoir été plusieurs fois retardée par des difficultés politiques et techniques, la TNT est aujourd’hui sur le point de supplanter la télévision classique. Colmar est devenue le 2 février 2010 la première ville de l’hexagone à basculer totalement dans le tout numérique. L’Alsace est en effet la première région à se lancer dans l’aventure, juste avant la Basse-Normandie et la Lorraine qui suivront. Près de 30 000 foyers seront concernés dans un premier temps. Une révolution que le savoir-faire de Vialis permet d’amorcer en douceur grâce à son service de télévision cablée qui permet une réception de la TNT même sur d’anciens téléviseurs.

Distributeur de gaz et d’électricité de Colmar, la Sem est en effet devenue aussi depuis 1994 l’opérateur du câble de l’agglomération colmarienne avec sa marque Calixo. Elle a fait ses preuves en télévision câblée avec un taux de pénétration de près de 60 % sur sa zone de desserte, soit 18.000 clients aujourd’hui. L’un des recettes de ce succès : la proximité que la Sem entretient avec ses clients et la synergie de ses activités. « Chaque abonné à une offre du câble vient au moins une fois par an dans nos locaux, confie Philippe Pivard, directeur général de la Sem. Les riverains ont également l’assurance que Vialis minimise les gênes que de tels réseaux peuvent représenter. Aucune tranchée n’est ouverte en ville sans que la question de l’installation des réseaux d’électricité, de gaz, d’éclairage, de signalisation et de câble ne soit posée ».

Forte de son expérience, Vialis apporte également ses services de télévision, internet, ou téléphonie à plus d’une vingtaine d’autres opérateurs de communication relevant du public, comme des régies ou des Sem. Elle met à disposition son organisation technique et ses plateformes de service pour que l’opérateur puisse produire un service « marketé » à ses couleurs. « Le volume conséquent des clients finaux ainsi obtenu permet de produire des services de qualité comparable à celle des opérateurs nationaux », commente Philippe Pivard.

Un atout de taille dans le bouleversement actuel du paysage audio-visuel français. Le Comité stratégique pour le numérique prévoit le passage complet du territoire à la TNT au plus tard le 30 novembre 2011. Le réseau analogique sera alors définitivement éteint.

Top

Rechercher