L'actualité des Entreprises publiques locales

Cité-jardins : La Sempro décroche le Prix Territoria 2009

Publié le 19 novembre 2009, par Patrick Cros/Naja

Le Prix Territoria 2009 sera remis le mercredi 25 novembre à la Sempro, Sem de la ville du Plessis-Robinson (92) spécialisée dans l’aménagement et le développement urbains, pour son opération « Cité-jardins ».

Le Prix Territoria 2009 sera remis à la Sempro le 25 novembre prochain au Sénat pour son opération Cité-jardins © Sempro

C'est une belle récompense pour Plessis-Robinson. La Sem Sempro détenue à 80 % par la ville des Hauts-de-Seine, spécialisée dans l'aménagement et le développement urbains, est lauréate du Prix Territoria 2009 pour l'opération « Cité-jardins au Plessis-Robinson ». Le Prix, qui valorise depuis 1986 les collectivités territoriales innovantes, sera remis le 25 novembre prochain au Sénat.

« L'Office HBM de la Seine avait construit dans les années 30 une cité-jardins, inspirée par le modèle fonctionnaliste allemand, mais dénaturée dans sa réalisation avec 1 600 logements sous forme de grands immeubles collectifs, un urbanisme rectiligne et monotone », raconte Philippe Pemezec, vice-président de la Sempro (Société d'économie mixte du Plessis-Robinson). Cinquante ans plus tard, le site devient impossible à réhabiliter : l'OPDH des Hauts-de-Seine, l'Etat et la Ville du Plessis-Robinson décident de le démolir pour construire une nouvelle Cité-jardins. Objectif : créer un quartier « avec une architecture douce et un urbanisme à échelle humaine pour rétablir les équilibres et créer un cadre de vie agréable pour les habitants ».

Conduit dans le cadre d'une Zac par la Sempro, en partenariat avec l'OPDH 92, le projet est lancé. Au programme : 20 hectares, 1 300 logements dont 250 logements sociaux, la halle du marché, un parking souterrain de 400 places, une crèche, 6 000 m2 de commerces de proximité, 30 M€ de travaux VRD et des aménagements paysagés. « La place prépondérante des espaces paysagers dans ce projet remet les jardins au cœur de son organisation, véritables espaces publics, accessibles à tous pour passer un moment ou pour se déplacer d'un point à un autre dans la ville », commente Philippe Pemezec. L'ensemble du quartier est dessiné autour d'une rivière artificielle d'un kilomètre de long, conçue pour recréer un véritable éco-système dans lequel faune et flore peuvent s'épanouir. La création de commerces et la mixité urbaine, avec 20 % de logements sociaux, donnent également toute sa dimension à l'opération. Un travail orchestré avec brio par la Sempro, couronné aujourd'hui par le Prix Territoria 2009.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK