L'actualité des Entreprises publiques locales
Publié le 15 juillet 2009, par Johannes Braun/Naja

Pour son 25e anniversaire, l’espace aquatique Nautiland d’Haguenau dans le Bas-Rhin modernise son espace détente et continue à diversifier ses activités pour attirer un public toujours plus large.

Les séances d'Aquagym vont pouvoir reprendre à Nautiland © SHGCL

Tout juste dix ans après avoir investi dans la construction d'un espace détente la Société haguenovienne de gestion du centre de loisirs (SHGCL), Sem gestionnaire du parc aquatique Nautiland à Haguenau, dans le Bas-Rhin, vient de se lancer dans la réfection dudit espace. Dès la fin 2009, les clients auront le choix entre se reposer dans des sièges chauffants, ou à l'inverse se vivifier grâce à la fontaine à glaçons, le tout dans un nouvel espace résolument moderne. La Sem a par ailleurs lancé une réflexion pour l'aménagement prochain d'une pataugeoire ludique destinée aux tout petits.

Ces nouvelles installations viendront accroître l'attractivité du parc, sans pour autant remettre en question la politique d'entrée unique qui a fait son succès. Inspiré du modèle des parcs d'attractions, le billet d'entrée donne en effet accès à l'ensemble des prestations.

Ainsi, chaque journée à Nautiland est ponctuée de jeux pour les enfants, avec des lots à gagner. Des parcours débrouillardise sont également organisés tous les mercredis et samedis en période scolaire pour se familiariser avec l'eau. Enfin, pas moins de trente séances d'aquagym ont lieu chaque semaine pour les adultes qui souhaitent garder la forme.

C'est justement en misant sur la mixité des activités pour drainer un public varié que la SHGCL, qui fête ses 25 ans cette année, s'est développée. « Nous essayons d'attirer un maximum de publics différents, des scolaires aux militaires, en passant par les clubs de natation, les groupes de centres de loisirs et de vacances, les retraités ou encore les handicapés », explique Thierry Lienhardt, directeur de Nautiland. La Sem réalise actuellement un chiffre d'affaires de près d'un million d'euros pour 300 000 entrées.

Reste que pour accueillir ce monde en toute sécurité, il faut bien sûr des surveillants. Constatant un gros manque de personnel de surveillance au niveau national, la SHGCL s'est donc lancée en 2001 dans la formation de premier niveau à la surveillance de baignade. Une initiative qui a non seulement suscité des vocations, mais également donné du souffle à tous les employeurs de la région.

Enfin, pour accompagner la ville d'Haguenau dans la réalisation prochaine d'un Agenda 21, la Sem entend se convertir prochainement à l'éclairage basse consommation et mettre en place des systèmes de récupération des eaux pluviales et de traitement des eaux rejetées.

Top

Rechercher