L'actualité des Entreprises publiques locales

Cycléa (Réunion) : Une nouvelle dynamique pour la valorisation des déchets

Publié le 30 avril 2009, par Patrick Cros/Naja

Créée en janvier 2005, Cycléa s’est vite affirmée comme un acteur incontournable du tri et du recyclage sur l’île de la Réunion. La Sem a mis en place les outils nécessaires pour assurer le traitement des déchets tout en lançant des actions de sensibilisation. Son équilibre d’exploitation a été progressivement atteint grâce à une croissance externe. Dernier projet de développement : la construction d’un bâtiment de centre de pré-tri des déchets industriels banals qui verra le jour en 2010.

En sept ans, Cycléa s'est affirmée dans le domaine du tri et du recyclage des déchets sur l'île de la Réunion © Cycléa

La collecte sélective était encore balbutiante à la Réunion quand Cycléa a été créée en 2005. Pour les collectivités locales, il devenait indispensable de mettre en place un acteur efficace pour développer et gérer le tri et le recyclage des déchets. Détenue à 74,4 % par le TCO (communauté d'agglomération de la Côte Ouest de la Réunion), la Saeml a aussitôt mis en place une politique ambitieuse. « Plus de 6 000 tonnes de collecte sélective ont été réceptionnées et triées en 2008 par les 200 000 habitants des 5 communes du TCO, contre 4 500 tonnes en 2005. Soit une augmentation de 30 % en trois ans », commente Mélanie Menanteau, responsable communication de Cycléa. Un résultat certes modeste face aux 430 000 tonnes de déchets produites chaque année sur l'ensemble île, selon la Diren (Direction régionale de l'environnement), mais un progrès considérable dans cette région qui s'ouvre seulement à la collective sélective.

Pour poursuivre cette lancée, la Sem a mis au point une stratégie de sensibilisation à travers, par exemple, l'association Handi Bouchons Réunion dont elle est partenaire depuis 2006. Les bouchons des bouteilles plastiques collectés sont rachetés par Cycléa qui les recycle. L'argent récupéré par l'association permet ensuite d'acheter du matériel sportif pour les handicapés. Autre exemple : un partenariat avec certains industriels comme Danone et Edena (producteur d'eau réunionnaise) «afin d'établir avec eux un message sur l'importance de trier et de recycler » les conditionnements de leurs produits. « Ces partenariats rentrent dans notre mission d‘accompagnement au quotidien des entreprises et industriels locaux », précise Mélanie Menanteau.

Afin d'atteindre ses objectifs, la Sem a misé sur une démarche professionnelle qui lui a permis d'obtenir une triple certification en octobre 2008 : Qualité ISO 9001 : 2000, Environnement ISO 14001 : 2004 et Santé et Sécurité au travail OHSAS 18001. Et, sa croissance externe lui a permis d'obtenir un équilibre d'exploitation. Après avoir acquis la société Ekomat, via le rachat de la ligne de recyclage des plastiques, elle vient de prendre une participation à hauteur de 25 % dans la société Métal Réunion (société de récupération et de traitement des métaux ferreux et non ferreux) et d'acheter la société SNRCI, ex-concurrent majeur de Cycléa sur le traitement des déchets industriels banals de l'Ouest de l'île.

Top

Rechercher