L'actualité des Entreprises publiques locales
Publié le 16 septembre 2008, par Johannes Braun/Naja

Artistique ou de haut standing… Depuis de nombreuses années la Société anonyme de construction de la ville de Lyon (Sacvl) s’attache à faire de ces constructions immobilières un élément de reconnaissance international.

Parmi les chantiers remarqués à l'étranger, celui de la transformation des barres de La Sarra.

« Le rôle de la Société anonyme de construction de la ville de Lyon (Sacvl) est de construire des produits immobiliers, logements, bureaux ou hôtels. Nous ne participons donc pas directement à la promotion de la ville de Lyon, mais y contribuons de façon indirecte » souligne le directeur général Gérard Klein. La Sacvl a été fondée en 1954 par Edouard Herriot pour répondre à l'important besoin en logement qui frappait alors la ville. Parmi les chantiers remarqués à l'étranger, celui de la transformation des barres de La Sarra, un ensemble immobilier vétuste des années 60, arrive en bonne place.

Effectué il y a 6 ans, le projet, mené en partenariat avec la « Cité Création », a en effet permis de transformer une ancienne « cour de caserne » en un village en trompe l'oeil où sont représentés tous les styles architecturaux présents dans la ville. « C'est devenu un lieu qui se visite. A Berlin, un mur a même été peint en hommage à la Sarra lors de la réhabilitation d'une cité » rappelle Gérard Klein. Autre opération d'envergure : la construction de l'espace Diego Rivera et la réalisation de trois fresques murales par des artistes lyonnais en hommage au peintre mexicain. Là encore, l'inauguration attire de nombreuses télévisions mexicaines ou espagnoles.

Aujourd'hui, la Sacvl travaille à un autre projet, tout aussi important : la transformation de l'antiquaille, un site de 3 hectares qui abritait un hôpital. « Nous avons tout d'abord financé d'importantes fouilles, le sol contenant de nombreux vestiges archéologiques. Par ailleurs nous sommes en train de réaliser un restaurant sur-mesure pour le chef étoilé Christian Tête d'Oie. Il y aura enfin des logements et des résidences étudiantes que nous voudrions réserver aux « thésards » ». L'objectif ? Créer un lieu de référence et de haut-standing à Lyon, qui contribue ainsi à son rayonnement…

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK