L'actualité des Entreprises publiques locales

Seli : Redynamiser le « Cœur de Limoges »

Publié le 17 mars 2008, par Anna Musso/Naja

La Société d’équipement du Limousin (Seli) s’occupe, depuis 2002, de la redynamisation commerciale de la majeure partie du centre-ville historique de Limoges. Le programme, baptisé « Cœur de Limoges » a déjà permis à ce jour d’attirer une cinquantaine de nouvelles enseignes et 450 nouveaux habitants, soit autant de consommateurs pour les magasins de proximité.

Exemple d'une enseigne nationale (Princesse tam-tam) récemment installée dans le centre-ville de Limoges.© Seli

« En 2001 la mairie de Limoges a mis en place un projet de redynamisation commerciale et de renouvellement urbain concernant le centre ville, qui était dans le même état que celui des communes médiévales européennes : les commerces de proximité périclitaient, leurs façades étaient délabrées et beaucoup d'immeubles étaient vacants… La ville a alors passé une concession d'aménagement avec la Société d'équipement du Limousin (Seli) pour mener une opération de redynamisation économique et de réhabilitation sur l'habitat, afin d'amener de nouveaux habitants, soit autant de nouveaux consommateurs » raconte Jean-Gérard Didierre, le directeur des programmes en centre ville.

C'est ainsi que la Seli réalise, depuis 2002, diverses actions visant à développer les activités commerciales et artisanales du centre-ville historique de Limoges. L'opération, baptisée « Cœur de Limoges », a consisté à mobiliser et à mettre à la disposition du public concerné (commerçants, propriétaires…) tous les outils administratifs, financiers et informatifs pour mener à bien cette démarche. « Nous avons notamment mis en place un poste de "Manager de centre ville" dont je suis le président du Club national. Et nous organisons tous les mois des opérations d'animation et de communication auprès du grand public, nous fédérons, également, avec un comité de pilotage, les élus et la chambre du commerce et des métiers, mettons en relation les investisseurs et les propriétaires privés souhaitant vendre leurs biens pour réaliser de nouveaux logements et de nouveaux commerces…» explique Jean-Gérard Didierre.

« Grâce à notre opération, aujourd'hui, une cinquantaine de nouvelles enseignes nationales sont en centre-ville, dont la Fnac, par exemple. Et parce que nous avons aussi réhabilité 42 immeubles vacants, rénové 160 logements et 500 façades, 450 nouveaux habitants sont venus investir les lieux, une aubaine pour relancer les commerces de proximité ! » se félicite ce dernier, qui est également à l'origine de la création d'une association de commerçants du centre-ville qui regroupe environ 200 d'entre eux.

Et la Seli ne compte pas s'arrêter en si bon chemin : une seconde campagne d'animation et de communication en faveur des commerces locaux a été votée par la ville, pour les cinq ans à venir.

Top

Rechercher