L'actualité des Entreprises publiques locales

La SETE donne un coup de jeune à la Tour Eiffel

Publié le 20 février 2008, par Mylène Netange/Naja

La SETE, société d’économie mixte de la Ville de Paris, a pour principale mission de moderniser l’illustre monument parisien, la Tour Eiffel, afin de mieux répondre à la demande touristique et améliorer le rendement financier pour la collectivité. Une nouvelle Sem pour un nouveau dynamisme ?

Tour-Eiffel illuminée de 20 000 feux, 10 minutes au début de chaque heure, de la tombée de la nuit à 1h du matin l'hiver et 2h l'été, jusqu'en 2013. © Pierre Nicou/Illuminations Pierre Bideau

C'est en janvier 2006 que la SETE (Société d'Exploitation de la Tour Eiffel) s'est vu confier la gestion du monument pour une période de 10 ans. Société d'économie mixte détenue à 60 % par la Ville de Paris, la SETE est présidée par Jean-Bernard Bros, adjoint au maire de Paris, et dirigée depuis près de 2 ans par Nicolas Lefebvre, ancien directeur de la Semaest (autre Sem de la Ville de Paris dédiée à l'aménagement de l'Est de la capitale).

D'une hauteur de 324 mètres, la Tour Eiffel, super star mondiale, vieille de près de 120 ans a accueilli en 2007, 7 millions de visiteurs (3 millions en 1980 et 236 millions cumulés) dont 86 % d'étrangers. Toutefois, pour Nicolas Lefèbvre, « ce n'est pas tant la quantité qui compte que la qualité que nous devons améliorer ». Pour ce faire, les missions de la SETE sont d'assurer le service des visites, d'entretenir le monument, de le moderniser, de protéger et de valoriser son image, ses marques… avec un budget d'investissement de 160 millions d'€ pour 10 ans. Le programme de modernisation de la Tour Eiffel passe, entre autres, par la réfection des deux ascenseurs hydrauliques datant des origines et par la 19e campagne de peinture fin 2008 durant 18 mois.

Autre problème, mais pas des moindres : les longues files de visiteurs qui serpentent sous les pieds de la dame. « Un système de prévente avec réservation est en cours d'expérimentation et sera généralisé en 2009, ce qui permettra de désengorger les files d'attentes et de réguler les flux de visites ». De plus, « les caisses ne seront bientôt plus intégrées aux piliers mais centralisées en un lieu unique à l'horizon 2010-2011 ». « Rendre plus confortable, plus agréable, plus attrayante la visite de la dame de fer est notre objectif principal, augmenter la qualité de nos prestations, de l'accueil est une priorité » affirme le directeur de la SETE.

Par ailleurs, un plan d'actions s'inscrivant dans une démarche de développement durable sera mis en place dès juin 2008 en faveur du handicap, des énergies renouvelables et des économies d'énergie, du traitement des déchets… à suivre.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK