L'actualité des Entreprises publiques locales

Interviews

Aménagement 03.09.2018

« Aider les jeunes Saint-Martinois et les petites entreprises à accéder aux marchés de reconstruction »

Un an après le passage ravageur de l’ouragan Irma qui a endommagé 95 % de leur bâti, Saint-Barthélemy et Saint-Martin continuent de se relever. Avec, au tout premier rang de cette reconstruction, la Semsamar, opérateur numéro un de l’immobilier des Antilles françaises. Sa directrice générale, Marie-Paule Bélénus-Romana revient sur ce chantier sans pareil.

« Les mises en concurrence sont l’occasion de prouver la performance des entreprises publiques locales »

Le 6 avril 2018, la Compagnie de chauffage intercommunale de l’agglomération grenobloise (CCIAG) remportait la délégation de service public (DSP) du chauffage urbain de Grenoble-Alpes Métropole face à Engie ! Une magnifique victoire qui consacre toutes les Sem, comme le souligne l’heureux directeur général de la Compagnie de chauffage intercommunale de l’agglomération grenobloise (CCIAG), Thierry Duflot.

Bertrand Bohain délégué général du CNR. ©CNR

« Recycler la contrainte ″déchets″ en moteur de développement local »

Le Cercle national du recyclage (CNR), qui appuie une gestion des déchets écoresponsable, fut la voix des collectivités et Epl lors de l’élaboration de la feuille de route pour l’économie circulaire (FREC) présentée le 23 avril par le gouvernement. Son délégué général, Bertrand Bohain, revient sur ce document.

Gérard Fromm, maire de Briançon, président de la Spl ESHD. ©DR

« En montagne, l’eau est une préoccupation centrale pour l’aménagement du territoire »

Dans le bassin de vie du Briançonnais, l’eau joue un rôle essentiel, tant à l’échelle de la production d’eau potable et d’énergie qu’en termes de tourisme et de développement économique. La Société publique locale Eau services Haute-Durance a été créée en 2016 pour offrir aux élus une vision intégrée de cette multi-fonctionnalité. Rencontre avec son président, Gérard Fromm, également maire de Briançon.

« En choisissant GEG, les communes maintiennent leur service public de proximité »

La mutation du secteur énergétique fait peser de nombreuses incertitudes sur le devenir des entreprises locales de distribution (ELD). Dix communes de l’Isère et de Savoie ont décidé de rejoindre la Sem Gaz Électricité de Grenoble (GEG) plutôt qu’Enedis, en situation de monopole sur le secteur. Les raisons d’un tel ralliement sont décryptées ici par la directrice de GEG, Christine Gochard.

"Les Sem immobilières ont plus de marge de manœuvre que les offices, en matière de mutualisation de moyens par exemple, d’adossement ou de recherche de collaborations ponctuelles", assure Philippe Laurent. ©Ville de Sceaux

« Une gestion de proximité pour une meilleur prise en compte des besoins des publics »

Maire de Sceaux, secrétaire général de l’Association des maires de France, président de la Sem Sceaux Bourg-la-Reine Habitat, Philippe Laurent en est convaincu : « Le meilleur moyen pour les maires de garder le contrôle sur la politique locale du logement social, c’est par le maintien d’outils de proximité. »

"Avec le projet Sainte-Rose, nous faisons un bond en avantd, Albert Élatre, président-directeur général de la Sem Guadeloupe EnR. ©Guadeloupe EnR

« Viser l’autonomie énergétique complète en 2030 »

Président-directeur général de la Sem Guadeloupe EnR, Albert Elatré met en avant le potentiel énorme de l’île en matière d’énergies renouvelables. Mais regrette que l’État ne donne pas le petit coup de pouce qui permettrait à la Guadeloupe d’être autonome plus rapidement sur le plan énergétique.

Éric Fullenwarth, directeur général de la Sers à Strasbourg. ©AIRMEGAPIX

« Et ce n’est que le début ! »

Attentives à favoriser un nouveau « vivre ensemble », la ville et l’Eurométropole de Strasbourg sont engagées dans l’habitat participatif depuis près de 10 ans. Cette « troisième voie d’accès au logement » a été inscrite au programme local de l’habitat dès 2009. Depuis, les projets se multiplient, sous la houlette de la Sers – Société d’aménagement et d’équipement de la région de Strasbourg – et de son directeur général, Éric Fullenwarth, à la réflexion nourrie par ce recul.

Eric Légale, directeur général de la Sem Issy Média. ©Issy Media

Issy, une « success story » exemplaire

Issy-les-Moulineaux (92) est souvent montrée comme la ville de référence en France dans le domaine des smart cities. Comment l’ambition du maire André Santini s’est-elle transformée en success story ? Eric Légale, directeur général de la Sem Issy Média, répond.

Jean-Jacques Bernard : "Les Epl sont un partenaire des plus experts, surtout lorsqu’elles existent déjà localement, dédiées à la gestion du stationnement." ©Gart
Mobilité 18.01.2018

« Pour avoir la main sur leur politique de mobilité, les élus doivent l’avoir aussi sur le stationnement. »

Créé en 1980, le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) s’attache à développer des politiques publiques de transport alternatives à l’usage individuel de la voiture. L’association et ses 250 collectivités membres ont beaucoup œuvré en faveur de la réforme du stationnement sur voirie. Le président de la commission stationnement, Jean-Jacques Bernard*, s’en explique.

Jean-Michel Augé, directeur du développement durable et des affaires juridiques de CTS. ©DR
Mobilité 05.01.2018

« Puisse cette initiative donner à d’autres l’envie de suivre la même voie ! »

La CTS, Compagnie des transports strasbourgeois, organise la mobilité de l’agglomération depuis sa première ligne de tram – hippomobile – en 1878. Convaincue par les exigences d’une ville plus respectueuse des équilibres environnementaux, la voici aujourd’hui quittant ses rails habituels pour s’élancer sur le terrain des énergies renouvelables ! Toutes les explications, par la voix de Jean-Michel Augé, directeur du développement durable et des affaires juridiques de la société.

Jean-Pierre Gorges, maire de Chartres, président de Chartres Métropole.©Ville de Chartres
Vie des Epl 16.11.2017

À Chartres, l’Epl remplit son office

Depuis 2001, Jean-Pierre Gorges dirige la ville de Chartres et son agglomération en faisant appel à plusieurs structures autonomes dont les Epl. L’élu y voit un modèle de décentralisation avec ses nombreux avantages : compétence, souplesse et transparence de gestion, cohérence et unité de décision, et bien plus encore. Revue de détails sur un choix de gouvernance qui se veut avant tout pragmatique, au bénéfice du citoyen.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK