Le nouveau mail central du centre commercial Arc en Ciel © Semavo

Le nouveau mail central du centre commercial Arc en Ciel © Semavo

Garges-lès-Gonesse : du centre commercial au centre de vie pour tous

Semavo

Année de participation : 2012

Catégorie : Habitat et développement urbain

Son objectif

Recréer un lieu d’urbanité indispensable au renouvellement du centre-ville de Garges-lès-Gonesse, offrant à la population du commerce de proximité dans un équipement totalement requalifié. Améliorer le fonctionnement d’espaces publics et leurs liaisons urbaines entre différents quartiers.

Sa description

Datant des années 70, le centre commercial fortement dégradé, connaissait une forte perte d'attractivité. Sa restructuration a comporté plusieurs volets :
→ volet foncier avec le rassemblement en une seule main des boutiques pour pouvoir être ultérieurement gérées par un professionnel, seule garantie de ne pas repartir dans la situation initiale. Cela n’a été possible qu’à travers une procédure de DUP mise en œuvre par la Semavo dans le cadre d’une convention publique d’aménagement.
→ volet travaux particulièrement complexe le centre étant resté ouvert au public pendant les 2 ans nécessaires aux travaux : mise aux normes de sécurité, suppression des mails annexes, rénovation du mail, fermeture des parkings en sous-sol, restructuration d’un parking extérieur.
→ volet juridique important en raison de l’imbrication du centre dans un ensemble complexe de logements et équipements publics. La réorganisation a consisté en l’extinction de la copropriété existante en grande difficulté et la création d’une volumétrie. Si les copropriétaires ont été sollicités par le biais d’assemblées générales, aucune majorité requise n’a pu être obtenue. C’est donc vers le Président du TGI que la Semavo s'est tournée pour obtenir la création de la volumétrie selon une procédure tout à fait innovante.
→ volet commercial. Les 20 commerçants présentant une possibilité d’adaptation dans le nouveau plan de composition commerciale ont été conservés. Les 18 autres boutiques ont été commercialisées.

Ses effets

La restructuration d’Arc en Ciel a permis la renaissance d’un commerce de proximité dans le centre-ville de Garges. Les familles qui n’osaient plus fréquenter l’ancien centre commercial en raison d’une grande insécurité ont retrouvé le plaisir de flâner et de faire leurs courses. Il est devenu un centre de vie, un lieu de convivialité, un point de rencontre des habitants du quartier.
Le commerce ethnique a été remplacé par un commerce s’adressant à tous. De nombreuses activités commerciales qui avaient disparu ont été réintroduites.
La gestion de l’ensemble immobilier a été entièrement simplifiée permettant à chaque entité logements, commerces, équipements publics de fonctionner de façon autonome.
Le centre commercial qui serait devenu une friche redonne petit à petit, grâce à sa restructuration, une identité qualitative au quartier.
Enfin, le nouveau parking a été mis à la disposition de toute la population de Garges-lès-Gonesse : client, commerçant ou simplement habitant.

Le financement

Le coût de l’opération s’élève à 21 337 K € HT.
Son financement :
→ 6 455 K € : Europe fonds Feder
→ 3 051 K€ : Etat fonds GPV
→ 1 433 K€ : Région Ile-de-France fonds GPV
→ 1 616 K€ : Département du Val d'Oise fonds GPV
→ 490 K€ : fonds d’ingénierie de la CDC
→ 16 K€ : subvention de la Ville
→ 2 276 K€ : Val de France
→ 145 K€ : autres
→ 5 200 K€ : rachat du centre commercial par l’Epareca et la CDC
→ 686 K € : rachat d’une surface de 2 600 m² par la Ville

La valeur ajoutée de l'Epl

Aucun opérateur privé ne se serait risqué dans une opération aussi complexe.
Pour la mener à bien, il a fallu maîtriser le management d’un projet public mais avoir aussi une parfaite connaissance du monde des centres commerciaux et du commerce. L’organisation des travaux, dans un centre ouvert au public, a reposé sur un dialogue permanent entre la Semavo et les commerçants qui ont été, durant les 4 phases, temporairement fermés, déplacés ou définitivement transférés permettant les travaux dans les parties communes et à l’intérieur des boutiques.
L’apport de la Semavo a été aussi de motiver chaque commerçant pour refaire son magasin et signer un bail sur des clauses "centres commerciaux" plus contraignantes alors que plusieurs d’entre eux avaient perdu leur statut de propriétaire.
La Semavo a su trouver des solutions inédites pour palier la carence d'une copropriété en difficulté ne pouvant plus gérer un ensemble hétérogène et la remplacer par une volumétrie.

Point de vue de l'élu

J’ai fait de la rénovation urbaine de Garges-lès-Gonesse une des priorités de mon mandat. Depuis plusieurs années les quartiers se restructurent et s’embellissent permettant ainsi aux Gargeois de vivre dans un environnement qualitatif.
Arc en Ciel était l’exemple même, en plein cœur de ville, d’un équipement dégradé. Sa restructuration et la requalification des espaces publics l’entourant ont permis de lui redonner un rôle prépondérant dans l’animation de la ville.
La Communauté d’agglomération Val de France qui a porté le projet et moi-même avons aussi veillé à ce que le centre commercial, assure une liaison indispensable entre plusieurs quartiers et l’Hôtel de Ville de Garges.
La Semavo, parce qu’elle s’est fortement impliquée dans la réalisation de ce projet auquel elle a apporté son expertise dans le domaine du commerce, sa capacité de dialogue avec les commerçants, sa contribution à des montages inédits, a permis que le centre commercial soit revendu à la CDC et à l'Epareca.

Maurice Lefèvre
Maire de Garges-lès-Gonesse

Quelques chiffres

→ Surface avant/après travaux : 20 000/13 500 m² Shon
→ Situation après travaux : 38 boutiques et un supermarché ouverts, surface destinée à des services publics : 2 600 m²
→ Coût de la maîtrise foncière et de la transformation juridique de la copropriété : 4 450 K€
→ Coût des travaux centre commercial et parking : 12 300 K€
→ Durée totale de l’opération (acquisition foncière et DUP, travaux, création de la volumétrie) : 9 ans
→ Durée des travaux : 2 ans

Plus d'infos…

LOGO

Président :

Philippe Sueur
P-dg, conseiller général du Val d'Oise, maire d'Enghien-les-Bains

Directeur :

Eric Renckert
Directeur

Année de création :

1969

Département :

95

Nombre de salariés :

15