Aménagement | Grand-Est / Moselle, Metz

18.04.2017

Le téléphérique ? Un rêve messin !

Après le Conseil économique et social local, 10 jeunes étudiants architectes ont planché sur l'hypothèse d'un téléphérique à Metz. Ce n'est pas d'actualité, répond la Spl Saremm, chargé de l'aménagement de la Zac du quartier de l'Amphithéâtre. Mais les 10 maquettes ont marqué les esprits...

Projet de station téléphérique à Metz. ©Saremm

Projet de station téléphérique à Metz. ©Saremm

Ah, la jeunesse... L'audace en bandoulière, des idées plein la tête et des projets qui secouent parfois les institutions. À Nancy, pour leurs travaux de fin d'année, 10 étudiants de l'École d'architecture ont planché sur la faisabilité d'un téléphérique dans la ville voisine de Metz, distante d'un peu plus de 50 kilomètres.

Ce mode de transport, montagnard à l'origine et décliné depuis en version urbaine, séduit de plus en plus de villes. Alors, pourquoi pas Metz ? Le contexte s'y prête tellement. Il y a 4 ans déjà, le Conseil économique et social local de Metz avait planché sur "Metz 2023 et au-delà..." et avait suggéré qu'une liaison entre le centre-ville et la colline de Bellecroix serait la bienvenue.

Les dix étudiants en master se sont consacrés à un secteur stratégique de la ville : la Zac du quartier de l'Amphithéâtre et son centre commercial Muse. Un intérêt grandement déterminé par l'architecte Manuela Fanzen, co-gérante de la Maison Edouard Français à Paris, agence d'architecture qui travaille avec la société Apsys, promoteur du futur centre commercial. Le 9 janvier dernier, les dix étudiants ont présenté le fruit de leurs remue-méninges en 10 maquettes et autres projections 3D devant un jury composé, entre autres, de la Société d'aménagement et restauration de Metz métropole (Saremm).

Lire aussi sur la Zac de l'Amphithéâtre :
Stark pose son hôtel sur la ville de Metz
Le quartier de l'Amphithéâtre ou le dynamisme des Epl messines

Assurer la liaison entre la Zac du quartier de l'Amphithéâtre et le centre-ville
"Ce n'est pas une étude de la Saremm mais un projet d'étudiants, fort pertinent au demeurant", assure Sandra Huber, responsable de projet à la Saremm. La Zac du quartier de l'Amphithéâtre est à la jonction de plusieurs équipements majeurs, dont le Centre Pompidou, le centre de congrès Robert-Schuman et le futur hôtel Starck. Le centre commercial Muse ouvrira début novembre et nous intégrons cette Zac comme une extension du centre-ville. Comment relier ces deux secteurs de façon efficiente, à travers des sentiers piétons, des solutions de transports efficaces et propres, tel est le niveau de notre réflexion. Nous ne planchons pas sur le téléphérique urbain...", sourit-elle.

Peut-être un jour ce dernier donnera-t-il plus de hauteur à la dynamique messine. Le futur prend toujours plus de temps à survenir... Mais il n'est pas interdit de rêver. La preuve : la mairie de Metz expose dans son hall d'entrée les dix projets des étudiants (jusqu'au 16 avril 2017). Preuve que les édiles gardent toujours une part de jeunesse en eux.

Stéphane Menu