Aménagement | Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône, Lyon

22.12.2016

La Confluence préfigure le Lyon de demain

En pleine concertation sur la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) de Lyon, les trois îlots J de Confluence, dans le secteur Denuzière, dessinent la ville de demain. Elle sera mixte, tant sur le plan social qu'au niveau des fonctions, et efficace sur le plan énergétique. Résultat de prescriptions urbaines, architecturales, programmatiques et environnementales définies par la Spl Lyon Confluence.

Les 175 logements des trois îlots J se veulent exemplaires d’une démarche de mixité et d’efficacité environnementale. (Photo ©Spl Lyon Confluence)

Les 175 logements des trois îlots J se veulent exemplaires d’une démarche de mixité et d’efficacité environnementale. (Photo ©Spl Lyon Confluence)

À la lisière du quartier historique de Perrache - Sainte-Blandine, les 3 îlots du secteur Denuzière ont été imaginés pour se marier avec les constructions existantes. Ils s'inscrivent dans la philosophie urbaine d'un quartier où toutes les actions publiques convergent vers plus de mixité sociale et de fonctions, et plus d'efficience énergétique...

"C'est le fruit d'un cadrage très fin", assure Judith Beuve-Teichert, chef de projet à la Spl Lyon Confluence. "L'objectif était d'offrir toutes les gammes de prix pour répondre à toutes les attentes, tant en matière de logements sociaux, de logements abordables ou de produits d'investissement. 30 % des logements sont des T3, le reste étant des T4 et des T5".

La Spl Lyon Confluence a imposé aux promoteurs la production de logements abordables, éligibles au dispositif 3A mis en place par la métropole pour permettre aux acquéreurs plus modestes de bénéficier d'une aide oscillant entre 3000 et 4000 euros.

Au final, les logements en accession ont été proposés à la vente entre 2700 et 5300 euros le m². Dans le détail, on recense 31 logements en accession sociale (2700 euros le m²), 55 logements locatifs sociaux (44 PLUS-PLAI et 11 PLS), 16 logements à prix abordable (3600 euros le m²) et 73 logements libres à 5200 euros moyen le m².

780 m² de commerces en bas d'immeubles
Tout a été pesé à l'angström, jusqu'au raccordement au chauffage urbain biomasse de l'ensemble des logements ainsi qu'à la sensibilisation des nouveaux habitants aux "gestes verts", une démarche confortant un peu plus l'ambition environnementale du premier quartier WWF de France 2010-2015.

Au total, on dénombre 175 logements et 780 m² de commerces et activités en bas d'immeubles dont la livraison sera étalée sur l'ensemble de l'année 2016. Réalisés à la lisière du quartier existant de Perrache-Sainte-Blandine, ils s'inscrivent aussi dans la continuité des bâtiments de la ZAC 1.

"La mixité sociale a fait l'objet d'une attention permanente, les constructeurs (Constructa, BNP Paribas, Opac du Rhône) nous tenant au courant de la commercialisation des biens afin qu'elle corresponde au cahier des charges que nous leur avons imposé", conclut la chef de projet. Le projet a reçu un accueil très favorable : la commercialisation des logements en accession sociale a par exemple été réalisée en une seule journée par l'Opac C du Rhône.


La parole aux candidats des Trophées des Epl 2016
Du 15 novembre à Noël, afin de saluer et de faire connaître la qualité de tous les projets qui ont concouru aux Trophées des Epl 2016, le site Servir le public publie chaque semaine un article sur les autres candidats que les lauréats. Accédez à la fiche de présentation de Lyon Confluence.

Lire aussi notre dossier consacré aux lauréats des Trophées des Epl 2016

Stéphane Menu