L'actualité des Entreprises publiques locales

Avec son centre de congrès, Rennes joue dans la cour des grands

Publié le 11 avril 2018, par Stéphane Menu

Merveilleusement repensé, le couvent des Jacobins, à Rennes, est devenu un centre de congrès depuis le 19 janvier dernier. Objectif : en faire une destination phare pour le tourisme d’affaires. Une mission confiée à la Spl Destination Rennes.

Le nouveau centre des congrès de Rennes présente un agenda fourni pour 2018, notamment l’accueil du congrès national de la Fédération des Epl, du 4 au 6 décembre. ©JF Molliere
Le nouveau centre des congrès de Rennes présente un agenda fourni pour 2018, notamment l’accueil du congrès national de la Fédération des Epl, du 4 au 6 décembre. ©JF Molliere

« Vous avez réalisé l’impossible ! ». C’est en ces termes élogieux que la maire de Rennes, Nathalie Appéré, a félicité l’architecte Jean Guervilly ainsi que tous ceux qui, 4 ans durant, se sont impliqués pour faire de ce centre des congrès un objet de fierté. La prouesse architecturale, il est vrai, justifie un tel lyrisme ; les volumes contemporains du nouveau bâtiment se mariant avec les espaces d’origine et préservés, comme le jardin du cloître au sein duquel la déambulation va très vite devenir tendance.

« Ce projet était impressionnant par l’histoire qui y est attachée », souligne Jean Guervilly. Les historiens auront compris le clin d’œil : c’est, entre autres, dans la chapelle du couvent qu’Anne de Bretagne s’est fiancée en 1491 avec le roi Charles VIII. « Pour réaliser la jonction entre passé et présent, la société publique locale (Spl) Destination Rennes, exploitant du lieu, a été très tôt associé aux études », se réjouit Jean-François Kerroc’h, son directeur. « Cet équipement porte une grande ambition pour Rennes et sa métropole, en s’inscrivant dans une dynamique touristique et économique nouvelle. Nous avons ainsi pu convaincre l’architecte d’étendre la jauge de l’auditorium, de 800 à 1000 personnes, pour être en mesure de recevoir des évènements importants », poursuit-il.

54 000 Rennais ont visité « leur » centre

Dans le même temps, la Spl a multiplié les initiatives pour sensibiliser les services privés alentours (traiteurs, conciergeries, hôtellerie, etc.). « L’axe de notre communication a été clair à l’égard des acteurs : les « excellences » de notre territoire font la légitimité d’un tel équipement. A vous de saisir cette opportunité ».

20 millions d’euros de retombées économiques

107 millions d’euros, c’est le coût global du centre. Il propose 2 auditoriums, 400 m² d’exposition, 25 salles de commission. Plus de 120 événements professionnels y sont déjà programmés en 2018. « Nous visons des retombées économiques à hauteur de 20 millions d’euros chaque année », espèrent de concert Nathalie Appéré et Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole.

Enfin, l’accessibilité de Rennes a fait l’objet d’un traitement particulier, avec notamment la création de nouvelles lignes aériennes du côté de l’aéroport Saint-Jacques. « Depuis l’ouverture du centre, nous invitons les Rennais et les habitants de la métropole à le visiter : 54 000 d’entre eux ont répondu présent ! C’est un signe très positif d’appropriation culturelle et sociale du lieu et une marque de fierté », conclut le directeur.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK