L'actualité des Entreprises publiques locales

Énergies Vienne éligible au plan Juncker

EN BREF
Publié le 24 janvier 2018, par Laurence Denès

Centième tricolore à bénéficier du « Plan Juncker », le groupe Énergies Vienne est le premier groupe d’Epl à obtenir un prêt 70 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI).

Signature du prêt au siège du Groupe, le 21 décembre 2017 - De g. à dr. : Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies, Philippe Chartier, président du directoire de Soregies, Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, Nicole Merle, présidente du Groupe Énergies Vienne, Pascal Grimaud, président du directoire de SRD. © Groupe Énergies Vienne
Signature du prêt au siège du Groupe, le 21 décembre 2017 - De g. à dr. : Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies, Philippe Chartier, président du directoire de Soregies, Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, Nicole Merle, présidente du Groupe Énergies Vienne, Pascal Grimaud, président du directoire de SRD. © Groupe Énergies Vienne

« Les efforts ont porté… après un premier contact en 2013, puis 2 ans passés à recapitaliser et filialiser le groupe (propriété du Syndicat mixte Énergies Vienne) afin de massifier et sécuriser nos projets », indique la directrice d’Énergies Vienne, Élodie Ribardière-Le-May.

À l’appui d’un bilan consolidé de 300 millions d’euros et d’un plan d’investissement de 600 millions d’euros d’ici à 2025, les filiales du Syndicat se voient prêter 70 millions d’euros par la BEI, au titre des grands projets d’avenir. 33 millions construiront les centrales vertes de Sergies, 27 millions permettront de moderniser le réseau électrique géré par SRD et le reste ira verdir le réseau gazier de Soregies.

Un plan 500 milliards d’euros !
Initialement clôturé en 2018, le « plan Juncker », qui avait déjà mobilisé 270 milliards d’euros en juillet 2017, a été prolongé jusqu’en 2020. Objectif : 500 milliards d’euros d’investissements levés d’ici là.[/lire]

Énergies Vienne est le premier groupe d’Epl à décrocher un tel prêt pour l’exploitation énergétique. « C’est donc faisable », sourit la directrice. Et ce, jusqu’en 2020 !

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK