L'actualité des Entreprises publiques locales

Et Paimpont devint enfin Brocéliande…

Publié le 8 novembre 2017, par Stéphane Menu

Les amoureux des Chevaliers de la Table ronde venaient à Paimpont (Ille-et-Vilaine) sans ressentir le frisson légendaire des récits arthuriens. Ils peuvent revenir, la Spl Brocéliande a retrouvé Merlin !

En 5 ans, la fréquentation de l’Office de tourisme a plus que triplé. ©Spl Brocéliande

Merlin, les fées Morgane et Viviane, les Chevaliers de la table ronde… tout ce joli monde imaginaire se croise dans la forêt de Brocéliande qui fut rapidement associée à la forêt de Paimpont, en Ille-et-Vilaine. Du pain béni pour la commune bretonne et une nouvelle filière touristique pour le département ? Pas vraiment… Quand les plus accrocs venaient dans l’espoir de s’élever aux cimes légendaires, ils en restaient au sol des déceptions, se consolant de quelques menhirs épars, loin de l’imaginaire arthurien dont les exigences artistiques et littéraires entretenaient la renommée de la forêt. Mais il arrive que les belles histoires commencent mal et finissent bien.

Une Spl plus tard…

Dans les années 2000, les élus décident de réagir. La Communauté de communes de Brocéliande crée la Maison de Brocéliande avec pour tonifier l’attractivité du territoire. Des bâtiments placés stratégiquement dans le bourg de Paimpont sont rachetés puis rénovés. On y installe des commerces, des lieux de vie, des hôtels, encore faut-il que la mayonnaise prenne… En 2012, une idée s’impose telle une évidence : réunir en un même lieu l’office de Tourisme et un parcours immersif joliment dénommé « La Porte des Secrets », invitant les visiteurs à s’immerger dans l’univers sensoriel de Brocéliande durant 40 minutes. Un équipement de décryptage du territoire porté par une Spl. Ainsi est né le projet « Brocéliande, la Porte des Secrets » grâce auquel Merlin et ses compagnons sont désormais traités à la hauteur de ce qu’ils incarnent.

Cinq ans plus tard, le retour sur investissement est un succès, la fréquentation de l’office de tourisme de Paimpont passant de 30 000 à 100 000 personnes. Car quand les visiteurs viennent, « une scénographie retrace les grandes légendes », assure sa directrice, Suzanne Noël. « La Spl abrite une boutique dédiée à la forêt, des produits locaux et des expositions d’artistes et artisans du pays ». Elle propose aussi des balades contées dont le nombre a été multiplié par trois depuis 2012. « De 3 postes et demi, on est passés à 6 à l’office de tourisme, 60 saisonniers sont employés ». Ce qui ravit Bernard Ethoré, président de la communauté de communes de Brocéliande : « En 5 ans, la Spl est devenue bénéficiaire et l’office de tourisme a atteint l’autofinancement, un phénomène rare. Face à ce développement, un agrandissement est déjà envisagé ! ». Grâce à la Spl, Paimpont s’est hissée à hauteur de Brocéliande. Mais cela, les auteurs du Moyen-Âge ne pouvaient l’imaginer…

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK