L'actualité des Entreprises publiques locales

« À 40 ans, vitalité et maturité autorisent toutes les ambitions »

INTERVIEW
Publié le 3 octobre 2017, par Laurence Denès

Créée en 1977 pour assurer la gestion de l’eau et de l’assainissement autour de L’Isle-d’Abeau (Isère), la Semidao souffle ses quarante bougies cette année. Avec pour cadeau un tout nouveau statut et pour gâteau un territoire sur lequel mettre les bouchées doubles.

Raymond Feyssaguet, président de la Semidao. ©DR
Raymond Feyssaguet, président de la Semidao. ©DR

Le cap de la quarantaine est souvent considéré comme un tournant essentiel pour les hommes. En est-il de même pour les structures ?

Absolument, car c’est l’âge où l’expérience capitalisée doit déboucher sur de nouvelles perspectives et porter de nouveaux enjeux. Tel est donc le cas pour la Semidao¹ qui, après 40 ans d’existence, se transforme pour étendre son savoir-faire à l’ensemble de la communauté d’agglomération Portes de l’Isère (Capi).

À quoi correspond cette expansion ?

Pour des raisons historiques liées à la constitution du territoire, fusion de l’ex-Syndicat d’agglomération nouvelle de L’Isle d’Abeau et de l’ex-Sivom de Bourgoin-Jallieu, 2 systèmes d’exploitation de l’eau et de l’assainissement coexistaient sur ce périmètre depuis 10 ans, l’un assuré par l’Epl Semidao, l’autre confié en DSP à un groupe privé. Or, cette situation ne pouvait à l’évidence perdurer, ne serait-ce que pour la cohérence de la tarification. Alors que les contrats arrivaient à échéance au 1er mai 2018, la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère (Capi) a engagé une réflexion pour déterminer quelle organisation serait la plus à même de lui apporter l’uniformité attendue, dans le respect du service rendu bien sûr, mais aussi dans une optimisation du rapport qualité/coût sur l’ensemble du territoire. Et, après études comparatives, le choix s’est porté sur la délégation à une Epl.

Le statut de Spl conserve aux actionnaires publics toute l’orientation stratégique du service et des investissements

Sem de naissance, la Semidao va se transformer en Spl pour l’occasion. Quels atouts supplémentaires ce statut présente-t-il ?

En premier lieu, il y avait la volonté affichée de pérenniser la collaboration avec la Semidao, dont le professionnalisme et la connaissance du terrain sont avérés par les 40 années d’activité. De plus, et ce fut tout aussi déterminant, le statut de Spl conserve aux actionnaires publics toute l’orientation stratégique du service et des investissements. Pour la Capi, actionnaire à 95 % de l’entreprise aux côtés de communes extérieures à l’intercommunailité comme Saint-Jean de-Bournay ou Heyrieux, ce modèle constitue ainsi la garantie d’un contrôle stratégique et financier du service dans la plus totale transparence, avec des résultats réinvestis au bénéfice des équipements et du patrimoine collectif, donc des usagers.

Concrètement, comment s’exprime la mutation entreprise par la Semidao ?

Pour accompagner son évolution, l’Epl arbore un nouveau logo et propose un nouveau site plus proactif. Mais c’est évidemment dans son fonctionnement que le différentiel sera le plus flagrant avec des chiffres doublés à tous les niveaux, celui des effectifs, porté à 70, celui des abonnés, qui passera de 27 500 à 50 000 et, enfin, celui des volumes d’eau desservis, de 3,7 millions de m3 en 2016 à 6 millions prévus en 2018. La Semidao va donc maintenant devoir démontrer sa capacité à faire face : à 40 ans, vitalité et maturité autorisent toutes les ambitions !

¹Semidao : Sem de gestion du services des eaux, des ordures ménagères et industrielles

semidao.fr

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK