L'actualité des Entreprises publiques locales

Lyon Part-Dieu, des espaces publics conçus avec le public

Publié le 18 septembre 2017, par Stéphane Menu

L’aménagement des futurs espaces de la Part-Dieu ne se fera pas sans eux. Tous les acteurs et usagers du quartier ont été invités par la Spl Lyon Part-Dieu à réfléchir à haute voix lors d’ateliers de concertation.

La place Béraudier, au cœur de la Part-Dieu, sera l’une des zones test des futurs aménagements. Photo ©Spl Lyon Part-Dieu
La place Béraudier, au cœur de la Part-Dieu, sera l’une des zones test des futurs aménagements. Photo ©Spl Lyon Part-Dieu

Le quartier de la Part-Dieu. Un amas compact d’usages urbains et 30 hectares d’espaces publics qu’il s’agit de rendre plus verts et agréables à vivre dont une première phase de 9 hectares seront réaménagés à l’horizon de 2022.

La Spl Lyon Part-Dieu, aménageur pour la Métropole et la Ville de Lyon, est chargée de proposer des solutions pour relever ce défi. Des ateliers de concertation et des balades urbaines ont été organisés tout au long de l’année 2016. Habitants, conseils de quartiers, comités d’intérêts locaux, associations d’usagers, commission d’accessibilité, clubs des entreprises etc., tout le monde a pu émettre des idées, en dialogue avec l’architecte urbaniste François Decoster (l’AUC). « Ce n’est pas évident car les attentes peuvent être parfois antagonistes. Mais l’essentiel reste que tout le monde puisse s’exprimer afin de dégager des compromis », précise Ludovic Boyron, directeur général de la Société publique locale (Spl).

500 000 déplacements quotidiens à pied

À la mi-janvier, un avant-programme d’aménagement a été dévoilé, basé sur le concept de « Sol Facile » qui repense « les espaces publics de la Part-Dieu pour les rendre accessibles, continus et évolutifs, en traitant les enjeux de flux, d’orientation, de visibilité, de signalétique, et de bien être en ville pour tous les usagers ». L’enjeu est de taille avec chaque jour 500 000 déplacements quotidiens à pied autour de la gare. Une mesure forte sera la plantation de près de 600 arbres, avec 4 essences principales (gingko biloba, cèdre bleu, févier d’Amérique, poirier de Chine). Verdir un quartier d’urbanisme de dalle des années 70 : un défi que la Spl a décidé de tester pendant un an.

Un site expérimental pour tester les futurs aménagements

Un dispositif d’expérimentation des futurs espaces publics du quartier sera prochainement lancé, à travers l’installation d’un site test « pour réfléchir à des solutions innovantes en termes de matérialité, des propriétés et des détails de mise en oeuvre des revêtements de sol et des plantations mais aussi autour de la gestion, l’entretien et la maintenance des espaces publics qui seront assurés par les services de la Métropole », précise Guillaume Petit, directeur du projet urbain à la Spl.

En faisant reposer le réaménagement sur une démarche aussi poussée de concertation, la Spl parie que le nouveau visage de la Part-Dieu sera bien en 2022 pour prolonger la dynamique attractive de ce quartier stratégique.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK