L'actualité des Entreprises publiques locales

Les Tours Duo, nouveau signal lumineux pour le Grand Paris

Publié le 30 mai 2017, par Philippe Pottiée-Sperry

Dessinées par l’architecte Jean Nouvel, les 2 tours verront le jour en 2021. Culminant à 180 et 122 m, et jouant sur toute la palette des lumières urbaines, elles deviendront l’une des clefs de voute de la Zac Paris rive gauche dont la Semapa est l’aménageur.

Dessinées par les ateliers Jean Nouvel, les deux tours Duo, lumineuses, se dresseront en bordure du périphérique et des voies ferrées de la gare d’Austerlitz, dans la vaste Zac Paris Rive Gauche.© L’Autre Image
Dessinées par les ateliers Jean Nouvel, les deux tours Duo, lumineuses, se dresseront en bordure du périphérique et des voies ferrées de la gare d’Austerlitz, dans la vaste Zac Paris Rive Gauche.© L’Autre Image

Le chantier des tours Duo, dans le 13e arrondissement de Paris, a été lancé officiellement le 18 mai avec la « première pelletée de terre », tradition québécoise équivalente à notre première pierre. Il est vrai que les deux immeubles de grande hauteur (180 m pour 39 étages et 122 m pour 29 étages) sont développés par l’investisseur québécois Ivanhoé Cambridge. Après une longue bataille juridique, et aujourd’hui purgées de tout recours, elles se dresseront entre le boulevard périphérique et le boulevard des Maréchaux, en bordure des voies ferrées de la gare d’Austerlitz, dans le quartier Bruneseau nord de la Zac Paris Rive Gauche.

« Deux danseuses en équilibre »

« Nous avons exploité cette situation urbaine pour faire de ces tours des objets de poésie lumineuse, décrypte le célèbre architecte Jean Nouvel, responsable du projet. Il y aura parfois des reflets ondulants mais aussi une danse de lumière entre les deux tours. » Il a voulu jouer avec les reflets, de jour comme de nuit. « Les trains qui roulent sur les voies ferrées, les phares blancs et les feux rouges des voitures sur le périphérique se réfléchiront sur les façades miroitantes. Les tours dialogueront, comme deux danseuses en équilibre », explique-t-il, très enthousiaste de cette nouvelle réalisation.

La plus haute tour accueillera des bureaux, occupés en totalité par la société Natixis. L’autre abritera notamment un hôtel. Le complexe contribuera au dynamisme et à la mixité du quartier avec 12 000 m² d’espaces accessibles au public : un belvédère offrant une vue inédite sur Paris, un bar panoramique, un auditorium, des commerces, des jardins ouverts et des terrasses végétalisées. Livrées d’ici moins de 3 ans, les tours Duo seront construites par Vinci dans le respect des normes environnementales et énergétiques les plus exigeantes. 42,5 mois de travaux pour un chantier complexe qui représente une surface totale de 105 000 m².

La fin du tabou de la hauteur

« Ce projet n’aurait pas pu voir le jour sans notre combat pour lever le tabou de la hauteur qui a mobilisé le débat et la controverse durant plusieurs années », rappelle Anne Hidalgo, la maire de Paris. Et d’insister sur le symbole : « les tours Duo constituent un signal fort pour renforcer l’attractivité de la capitale et de la métropole du Grand Paris. Elles démontrent la créativité et l’effervescence urbaine à l’œuvre dans la Zac Paris Rive Gauche ».

Jérôme Coumet, maire du 13e arrondissement de Paris et président de la Semapa (Société d’étude, de maitrise d’ouvrage et d’aménagement parisienne), se réjouit de « l’enjeu énorme qu’elles constituent dans l’aménagement du quartier qui s’insère dans la Zac Paris Rive gauche dont la Semapa est l’aménageur. Elles vont renforcer la mixité d’usage et sociale que nous souhaitons ». Concernant le statut de Spla de la Semapa, son président estime qu’il « permet une grande souplesse, indispensable pour un projet d’aménagement de cette ampleur ».

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK