L'actualité des Entreprises publiques locales

Retour sur Terre : Thomas Pesquet fait l’attraction

Publié le 31 mai 2017

Depuis que Thomas Pesquet a rejoint les étoiles, la Sem de la Cité de l’espace à Toulouse a gardé le contact avec lui : les visiteurs sont tenus au courant de ses moindres faits et gestes. Résultat : le niveau de fréquentation du site grimpe.

Thomas Pesquet (au centre), entouré de Jean-Baptiste Desbois, directeur général de la Cité de l’Espace, et de l’astronaute Claudie Haigneré, lors de la remise de la symbolique pierre de Mars. ©O.Sanguy/Cité de l'espace
Thomas Pesquet (au centre), entouré de Jean-Baptiste Desbois, directeur général de la Cité de l’Espace, et de l’astronaute Claudie Haigneré, lors de la remise de la symbolique pierre de Mars. ©O.Sanguy/Cité de l'espace

Le 17 novembre dernier, lorsque Thomas Pesquet a pris la direction de la Station spatiale internationale (ISS), il n’ignorait pas que les 400 km le séparant de la Terre ne feraient pas obstacle à ce que l’on continue à parler de lui. Bien au contraire. Et cela plus particulièrement à la Cité de l’Espace à Toulouse, où bat le cœur franco-européen de l’actualité spatiale depuis 20 ans : le public, fasciné par l’aventure spatiale, dispose d’un lieu magnifique pour assouvir sa passion.

Comment le site relaie-t-il l’évènement ? « Nous connaissons Thomas Pesquet depuis longtemps. Dès juillet 2009, lorsqu’il a été sélectionné comme candidat potentiel à une mission dans l’espace, il était présent chez nous pour un événement organisé pour les 40 ans du premier voyage vers la Lune », se souvient Jean-Baptiste Desbois, le directeur de la Semeccel (Sem d’exploitation de centres culturel, éducatif et de loisirs) qui gère la Cité de l’Espace.

En 2015, un an avant le grand départ, la Cité de l’Espace a remis à Thomas Pesquet une pierre provenant de Mars (photo). « Son rêve est d’être du voyage vers Mars. Il a pris cette pierre symbolique avec lui dans l’espace et la ramènera lors du congrès mondial des astronautes que nous organisons du 16 au 20 octobre prochains. »

Un tweet par jour !

Avec 323 100 visiteurs accueillis en 2016, l’effet de la mission Pesquet s’est fait sentir sur la fréquentation de la Cité. Elle avoisinait les 270 000 visiteurs en 2011. « Nous constatons une tendance régulière à la hausse depuis 6 ans », confirme Jean-Baptiste Desbois. Il est vrai que l’actualité spatiale a été riche ces dernières années : lancement du rover Curiosity pour explorer Mars en 2011, l’aventure Philae, la fameuse sonde européenne qui s’est posée en 2014 sur une comète, et bien sûr un Thomas Pesquet très communiquant, qui fait partager régulièrement l’intimité de son séjour.

« Cela faisait 9 ans qu’un Français n’avait pas pris part à une telle aventure. À l’heure des réseaux sociaux, ce vécu de l’intérieur est très fascinant. Thomas Pesquet réalise près d’un tweet par jour ! », ajoute le directeur de la Semeccel.

Assistez au retour de Thomas Pesquet en direct

Test 250

Pour fêter le retour sur Terre de l’astronaute, la Cité de l’espace organise une journée Portes ouvertes exceptionnelle le 2 juin avec suivi en direct des opérations et des animations spécifiques.
L’ensemble des échanges et du suivi des opérations se fera également en direct sur la chaine Youtube et sur la page Facebook de la Cité de l’espace.
Début du direct à partir de 12h15 sur cite-espace.com
lire le communiqué de presse

Par ailleurs, la Cité de l’Espace propose depuis le 20 octobre 2016 et jusqu’à fin décembre 2018, l’exposition « Astronautes ». L’engouement du public s’explique par les efforts de la Sem pour rendre l’aventure spatiale accessible, en misant sur des mises en situation très ludiques. Nul doute qu’après son retour sur Terre, le 2 juin prochain, Thomas Pesquet fera un crochet à la Cité de l’espace. Tout le monde n’ira pas dans l’espace mais en passant par Toulouse, chacun d’entre nous peut s’en approcher.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK