L'actualité des Entreprises publiques locales

Projet de vélodrome : Sarzeau fait la course avec les grands

Un article du dossier Quand aménager ne suffit plus
Publié le 24 janvier 2017, par Philippe Pottiée-Sperry

La Spl Equipement du Morbihan est le maître d’ouvrage de ce vaste équipement qui pourra accueillir, à partir de l’automne 2020, les plus grandes compétitions internationales de cyclisme. Un atout fort pour la région.

Cette photo du vélodrome couvert de Roubaix donne une idée de ce que sera celui de Sarzeau. Construit aux normes internationales, il aura une capacité de 3000 places. ©DR

Mais d'où vient ce projet atypique et ambitieux d'une Aréna dotée d'un vélodrome couvert ? David Lappartient, maire de Sarzeau et président de la Communauté de communes de la presqu'île de Rhuys, possède une autre casquette : président de la Fédération française de cyclisme. Le choix du site de Sarzeau ne relève donc pas totalement du hasard !

Ce projet inédit, tout juste voté par l'intercommunalité, a pour maître d'ouvrage la Spl Équipement du Morbihan. Créée en 2014 par le département, elle est adossée à la Sem EADM. "Elle a vu le jour afin de réaliser des équipements structurants (collèges, centres médico-sociaux, centres routiers…) avec une forme juridique plus souple pour la passation des marchés", explique Yves Vallet, directeur général de la Sem et de la Spl.

19 millions d'euros HT

À côté du département, la Spl compte parmi ses actionnaires plusieurs intercommunalités dont depuis peu celle de la presqu'île de Rhuys pour réaliser l'Aréna. Au 1er janvier prochain, elle rejoindra deux autres communautés au sein de Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération (34 communes pour 167 000 habitants). Un atout de taille pour un projet de cette ampleur.

Coût de l'Aréna ? 19 millions d'euros HT dont de nombreux cofinancements : département (4 millions), région (5 millions), CNDS* (4 millions). Dans un bâtiment de 10 000 m2, le vélodrome couvert, construit aux normes internationales, sera doté d'une piste de 250 m de long et 7 m de large. Avec des tribunes d'une capacité de 3000 places. "La construction de la piste en bois exige une forte technicité à la portée seulement de quelques maîtres d'œuvre dans le monde. Notre concours exigera de fortes garanties techniques", précise Yves Vallet.

L'accueil d'autres sports ou de concerts

Le vélodrome se destine à abriter de grandes manifestations cyclistes, de dimension au moins régionale. L'espace central de 2700 m2 pourra également accueillir d'autres sports : hand-ball, basket, volley, judo… Sans oublier de grands événements comme des concerts.

En restant dans le même budget, le projet devrait encore évoluer avec notamment l'idée d'une salle annexe de 2000 m2 (tribunes de 300 places) pour des manifestations sportives locales. Pour sa part, le calendrier est arrêté. Après une phase d'enquête publique et d'autorisations administratives, les travaux démarreront en octobre 2018 pour une livraison en juin 2020. Une grande manifestation cycliste est déjà prévue à l'automne. Pas une minute à perdre pour satisfaire les fans de la petite reine !

*Le Centre national pour le développement du sport (CNDS) est un établissement public sous la tutelle du ministère chargé des sports

Un article du dossier Quand aménager ne suffit plus
Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK