L'actualité des Entreprises publiques locales

À Montpellier, la Serm fait feu – et froid – de tout bois !

Publié le 6 décembre 2016

Avec l’appui d’une start-up française, la Serm montpelliéraine invente un nouveau générateur au bois capable de produire électricité, chaleur et froid. Une sacrée innovation, qui a aussi le mérite de porter l’ingénierie nationale hors des frontières. Bref, un trois-en-un qui fait d’une pierre deux coups ! 

Sous la conduite de la Serm, la nouvelle centrale de cogénération biomasse montpelliéraine ne se contente pas d’abriter une innovation technique. Elle aussi la faire rimer avec esthétique ! ©Marie-Caroline Lucat

Depuis peu associée à la Société d'aménagement de Montpellier Méditerranée métropole (SA3M), la Société d'équipement de la région de Montpellier (Serm) accompagne depuis 55 ans la métamorphose urbaine de Montpellier en grande métropole… Une métamorphose que l'Epl d'aménagement a très tôt lié à la performance énergétique, consciente des enjeux cruciaux de celle-ci. Mais celle qui se place ainsi déjà comme le premier producteur d'énergie renouvelable sur la métropole vient aujourd'hui de franchir un nouveau degré avec sa toute dernière "centrale trigénération au bois".

Circuit court pour réseaux urbains

L'innovation est inversement proportionnelle au charme de l'intitulé ! "À partir de bois issu de forêts locales durablement gérées a en effet ainsi été inventé un tout nouveau procédé de chaufferie capable de produire de l'électricité depuis une eau à basse température, au regard des procédés classiques (200°)", s'enthousiasme Frédérick Cauvin, directeur adjoint de la Serm, en charge de l'énergie.

Résultat : non seulement la petite centrale de cogénération biomasse transforme l'énergie thermique en énergie électrique (avec un rendement global 3 fois supérieur à celui d'une centrale électrique), mais elle peut simultanément produire de l'eau chaude ainsi que du froid, à partir d'unités installées dans les immeubles climatisés.

Un partenariat public-privé lumineux !

Conçu pour approvisionner durablement et à bon marché les nouveaux éco-quartiers de Port Marianne – à terme plus de 5 000 logements et 300 000 m2 de bureaux, commerces et équipements publics – "l'équipement inédit permet d'ores et déjà de fournir en électricité tout le réseau public du périmètre tandis que la chaleur alimente 40 des 70 immeubles promis, au final, au raccordement avec une facture eau/chauffage inférieure à 25 euros par mois pour un F3/F4", rapporte Frédérick Cauvin.

Sur ce territoire emblématique du Montpellier du 21e siècle s'écrit ainsi déjà, en quelques chiffres, le succès annoncé d'une démarche visionnaire qui a également su donner à une start-up française le coup de pouce essentiel pour mettre en œuvre sa technologie, participant, par cette fructueuse coopération public/privé, à la réindustrialisation du tissu national.

 


La parole aux candidats des Trophées :

Du 15 novembre à Noël, afin de saluer et de faire connaître la qualité de tous les projets qui ont concouru aux Trophées des Epl 2016, le site Servir le public publie chaque semaine un article sur les autres candidats que les lauréats. Accédez à la fiche de présentation de la Serm34.

Lire aussi notre dossier consacré aux lauréats des Trophées des Epl 2016

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK