L'actualité des Entreprises publiques locales
Publié le 18 mars 2015

La Sem de gestion du Port Vauban à Antibes se prépare à accueillir le plus grand rassemblement nautique du printemps en Méditerranée : la 20e édition des « Voiles d’Antibes ». Cet évènement, organisé par l’association Les Voiles d’Antibes, se déroulera du 3 au 7 juin 2015. Plus de 15 000 personnes, professionnels et grand public, découvriront certains des plus beaux yachts de tradition du monde.

Les Voiles d’Antibes – Trophée Panerai accueillent chaque année une sélection des plus beaux yachts d’époque, classiques ou de tradition ainsi que de la Coupe America © DR

Pour la Sem de gestion du Port Vauban, l'appui à la manifestation nautique se prépare depuis près d'un an. Dans une région où l'espace libre dans les ports se fait très rare dès le printemps, une quarantaine de places doit être mise à la disposition des Voiles d'Antibes pendant cinq jours, du 3 au 7 juin prochain, pour accueillir côté Vieux-port des voiliers de tradition de 6 à 40 mètres. « Nous avons bloqué les anneaux dès que les dates ont été fixées par l'organisateur, en septembre dernier », explique Pascal Paoli, directeur de la Sem, partenaire de l'événement aux côtés de la Ville d'Antibes Juan-les-Pins, du Conseil régional, du Conseil général et de sponsors privés. La société gérante du bassin de grande plaisance, seule partie du port qui n'est pas gérée par la Sem, libérera également plusieurs places.

Le travail se veut à la hauteur de l'événement avec des retombées économiques locales estimées entre 1,5 et 2 millions d'euros, selon une étude de l'Université Nice Sophia-Antipolis (1). Chaque jour, environ 3 000 personnes viennent découvrir plus de 80 voiliers d'époque et de tradition, qui ont façonné depuis la fin du XIXe siècle l'histoire du yachting international. Plus de cent seront exceptionnellement présents cette année pour le 20e anniversaire des Voiles d'Antibes. Le budget moyen lié à l'hébergement devrait dépasser les 400 euros pour un quart du public. Les coureurs non locaux, c'est-à-dire la moitié d'entre eux, et leurs accompagnants devraient également dépasser cette année les 4 500 nuitées habituellement enregistrées en hôtel, gîtes ou locations d'appartements, entraînant plus de 337 000 euros de dépenses.

Cinq jours de régates et d'animations

Les chiffres de la restauration illustrent eux-aussi la dynamique commerciale de ces cinq jours de régate. Navigants et visiteurs prennent en moyenne plus de 5 000 repas au restaurant, soit une recette de plus 390 0000 euros. Ces derniers font également du shopping sur la Côte d'Azur pour un budget global estimé à près de 700 000 euros. Retombées encore, cette fois en termes d'image pour le port, la ville et sa région, avec la présence d'une trentaine de médias nationaux et internationaux, de TF1 à CNN, en passant par Libération, Métro, Nice Matin, France Bleu et autres médias locaux et magazines spécialisés.

(1) Sondage effectué par le Laboratoire LAMHES de l'UFR Staps (Université Nice Sophia-Antipolis)

Patrick Cros – Naja

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK